Le sabbat de Lughnasadh - Blog ésotérique Samhain Sabbath

Définition :

Lughnasadh ou Lugnasad, a lieu du 31 juillet au 1er aout. Il est le début de l'automne ésotérique. C'est la fête de la lumière et des récoltes, qu'on appelle aussi "fête du pain", ou "fête de la moisson". Dans la mythologie celtique irlandaise, Lughnasadh (Lúnasa en irlandais, qui signifie "mois d'aout", et qui se prononce Lou-na-sa) veut dire aussi "assemblée de Lug" (Prononcez "Lou", le Dieu Roi. En Irlande toujours, Lughnasadh était aussi célébré en l'honneur de la Déesse Tailtiu, qui représentait la Terre-Mère.
Ce sabbat a une notion d'union très forte : Union du soleil et de la lune, des hommes et des femmes, fusion de la mère et de l'enfant. Il marque le départ prochain de l'été.
Lughnasadh est une fête où la gratitude et la refléxion ont leurs places, puisqu'il est question, finalement de célébrer ce qui a été récolté, et aussi de la disparition de l'été pour laisser place à l'automne.

Dans le passé, les druides assistaient aux fêtes visant à célébrer Lughnasadh, et faisaient des concours entre eux, d'éloquence et de science. Les guerriers faisaient également des concours, sans toutefois être d'une réelle méchanceté, la joie était davantage de mise, ainsi que la bonne humeur, les contentieux étaient réglés. La magie dite noire, était strictement interdite. Elle était une fête obligatoire, sous peine de subir une vieillesse prématurée.

La Célébration :

Décoration : Puisqu'il s'agit d'un automne ésotérique, et de la fête des récoltes, on utilisera des gerbes de blé, d'avoine et d'orge. On peut également se servir de plantes séchées. Les couleurs de Lughnasadh étant le jaune, le orange et le vert foncé, vous pouvez (à titre de conseil strictement personnel) laisser libre court à votre imagination, en associant des composants, afin de décorer votre maison, votre autel, votre jardin si vous en avez un, et votre table, où aura lieu le repas. Vous pouvez aussi mettre des bougies vertes et jaunes. 

Repas : Du pain ! A Lughnasadh, vous pouvez faire toutes sortes de pains, la moisson étant célébrée et les gerbes de blé servant à la décoration. Les pommes de terre sont aussi "conseillées". Je le mets entre guillemets, car en effet, ce ne sont QUE des conseils, vos sabbats vous appartiennent, et vous seuls pouvez juger véritablement ce qu'il convient de faire ou non. Vous pouvez également manger des fruits. Et pour être sincère, pardonnez-moi cette parenthèse, certes lourde, mais après avoir mangé du pain et des patates, oui, je vous recommande fortement les fruits !

Rituel : Pourquoi ne pas aller se promener dans les champs, si vous en avez l'opporunité ? C'est le moment idéal, marcher, seul et tranquillement, en vous laissant envahir par les énergies de Lughnasadh, cet automne ésotérique qui commence, et remercier les Déités pour toute l'abondance obtenue. Vous pouvez aussi planter les graines de ce que vous aurez consommé lors de votre repas.
Sur un plan strictement ésotérique, à titre personnel, j'en profite pour faire un point sur ma spiritualité, puisque je ne pratique pas les rituels dont on parle parfois, à savoir des rituels favorisant la chance, ou encore la prospérité. Je préfère une méditation, être au calme et m'inpregner des énergies, et.... Voir les surprises que tout ça me réserve, les apprentissages qui se font.

A titre personnel : Ma célébration es davantage orientée sur le fait de penser, effectivement, à ce que j'ai récolté. Cependant, je mets un point d'honneur à préciser qu'il ne s'agit pas que de m reconnaissance envers une Terre que j'adore, et qui m'apporte ce dont j'ai besoin, ma gratitude s'étend à tout ce que j'ai pu recevoir. Et pas qu'à Lughnasadh. Le reste de l'année aussi. N'être reconnaissante et ne réfléchir à ça qu'en cette période, ferait de moi, à mon sens, une jolie païenne / praticienne de comptoir. Il est aussi finalement pour moi, question d'une sorte de bilan. Ce que j'ai récolté par le biais de mes efforts et de mon travail, que ce soit sur le plan professionnel et personnel, spirituel, ésotérique, tout ce qui est dans ma vie est finalement concerné par ce bilan, que là aussi, je suis loin de n'effectuer qu'à Lughnasadh. Disons que Lughnasadh est un moment où je vais faire un très gros travail de réflexion, d'introspection, qui durera plusieurs jours. Je travaille aussi avec des entités sur le thème du sabbat. 
Mais, l'automne approchant, et pusque dans mon esprit il est question de disparition qui commence doucement, ma réflexion en cette période est aussi centrée sur les choses à laisser derrière moi. 
Il est question, en tout cas pour moi, de connexion, de reconnexion. A la nature, à moi. Retrouver un peu mes racines en tant que personne, ce que je suis au fond, voir ce que donne le travail sur moi effectué au quotidien et voir ce qui doit encore être travaillé. Il y a, d'ailleurs, toujours quelque chose à travailler, soit dit en passant. 

Bien entendu, en bonne amourese de la divination que je suis, sa place est certaine lors de la célébration de chacun de mes sabbats. Je fais des tirages en lien avec le thème du sabbat, la récolte, et l'introspection.

Une Petite Recette ?

Galette de Lughnasadh :

  • 250 grammes de pommes de terre farineuse
  • 4 cuillerées à soupe de farine
  • Un quart de cuillerée à café de sel
  • 4 cuillerées à soupe d'huile
  • 2 cuillerées à soupe de persil haché
  • 1 quart de cuillerée à café d'aneth séchée
  • 1 quart de cuillerée à café de sarriette
  • 1 quart de cuillerée à café de marjolaine
  • 1 quart de cuillerée à café de sauge en poudre
  • De l'huile de friture.

Réduisez les pommes de terre en purée. Ajoutez la farine, le sel, l'huile et les herbes. Étalez la pâte sur de la farine sur un demi-centimètre d'épaisseur et coupez-y des parts carrées de 7 cm environ. Faites les frire dans l'huile bouillante.

Bonne célébration.

120113372