The Secret Circle - Blog ésotérique Samhain Sabbath

Synopsis : "Cassie, une adolescente californienne, doit retourner vivre dans la ville où sa mère a grandi lorsque celle-ci meurt dans d'étranges circonstances. La jeune fille découvre alors qu'elle est une sorcière, comme le veut la légende...".

Mon avis :

Puisqu'il s'agit d'une série avec pour thème la sorcellerie, je suis comme beaucoup d'entre vous, j'ai voulu voir. J'ai vu. Et j'ai été très très déçue. Au risque de paraître dure, et je m'en excuse auprès de ceux qui aiment, sachez que je respecte votre point de vue, mais puisque je dois donner le mien, à mon sens, cette série n'est rien d'autre qu'une épouvantable catastrophe sur le plan ésotérique.

J'adore la façon de tourner, les couleurs, les décors sont géniaux. Si on tient compte uniquement de l'image, cette série est superbe.

Mais malheureusement, les acteurs parlent.

Lorsqu'ils ont évoqué l'existence des Sigils (j'écrirais un article à ce sujet), je me suis dit que pour une fois, on en parlait, et j'avais hâte d'en découvrir plus, pour au final, n'entendre qu'un tissus d'âneries monumental. Je travaille avec des Sigils, y comprit avec les entités auxquels les Sigils appartiennent, et je dois être sincère, en entendant ce qui est dit sur les entités, que beaucoup appellent "démons", j'ai frôlé la colère. Je le répète sans cesse, mais la notion de "démons" et "d'anges" vient de l'église, et voir plus loin que le bout de son nez à un moment donné me paraît important, si on veut avancer. On parle dans cette série de magie noire à outrance, au point même, je dirais, de ridiculiser la sorcellerie, puisque la notion de magie blanche, quand elle est évoquée, est tout aussi grotesque.

Il ne s'agit pas, bien entendu, de forcément dire la vérité, car tout ceux qui pratiquent comme moi savent que ce n'est pas une chose à faire. Certaines choses doivent rester cachées. Mais delà à totalement ridiculiser notre monde, si je puis dire, il y a des limites.

Les acteurs sont mauvais, je n'ai pas réussi à être convaincue, au moins par leurs prestations. Ils sont aussi irréels, car vous le savez comme moi, se détacher de la matérialité fait partie intégrante de la spiritualité, il y a donc très peu de poupées barbie au sein de l'ésotérisme, de façon profonde j'entends. Prendre soin de soi, oui, être superficiel à mort, non.

Je comprends qu'on puisse aimer, et je n'en voudrais à personne de le faire. Mais personnellement.... Je fuis. Ou c'est à regarder en coupant le son.