Voilà un outil que beaucoup ont. Un Grimoire, qui est aussi appelé "Livre des Ombres".

Un Grimoire ou Livre des Ombres, on y écrit toutes sortes de choses et là encore, c'est au bon vouloir du praticien. Des incantations, rituels, recettes, pensées et réflexions diverses concernant la spiritualité et l'ésotérisme. Il permet, lors de sa relecture, de constater notre évolution spirituelle, nos progrès, même concernant nos pratiques ésotériques.

Beaucoup de praticiens en ont, d'autres pas. Je pense que ça n'est en rien une obligation au sens réel du terme, comprendre par là que d'acheter un maître grimoire à 200 ou 400 euros voire plus, ne fera pas que vous serez un bon praticien pour autant, ou un mauvais si vous vous abstenez d'en acheter un.

Cependant, s'il n'est pas une obligation au sens réel où il est conçu, force est de reconnaître que nous avons besoin, lorsque nous pratiquons, de prendre un paquet de notes, de noter nos expériences. Les écrits finissent par être nombreux, et prendre une place considérable.
Grimoire ou non, il vous faudra écrire tout au long de votre parcours et ça en revanche, c'est une certitude. 
Nous avons tous donc, ou en en très grande majorité, à moins de ne pas pratiquer, pas mal de cahiers, calepins et autres classeurs qui sont remplis de notre parcours, recettes, incantations, rituels, pensées et réflexions spirituelles et ésotériques diverses, morceaux d'évolution.

Je ne vous cache pas que "Livre des Ombres", j'ai du mal avec cette appellation, parce que ça me fait penser aux soeurs Halliwell. Cette appellation existant déjà bien avant Charmed, il me faut dépasser ce "trauma", qui fait que j'ai un mal fou à voir ce terme d'un bon oeil. Parfois, le mental fait des liens qui ne sont pas forcément exacts.
Mais en revanche, soyez assurés que jamais, je n'ai considéré un praticien comme étant un Charmedien en puissance, parce qu'il utilisait ce terme. J'ai parfaitement conscience que ceci vient uniquement de moi, et qu'il n'est, de plus, pas fondé réellement. 
Je lui préfère donc le nom de grimoire, bien que je ne l'utilise même pas au quotidien. 

Personnellement, j'ai un grimoire. Et j'écris ailleurs. Quand je vous dis que je n'y arrive pas avec ça, ce n'est pas une plaisanterie. Je l'appelle, ce tout, "Mon p'tit bordel".
J'ai toujours été, comme je le dis souvent, une praticienne à l'arrache. Il faut un grimoire ? Bien moi j'en veux pas, même si j'en ai acheté un parce que je l'ai trouvé beau. Les achats compulsifs, toussa.
J'ai plusieurs cahiers de différentes tailles et épaisseurs, plusieurs gros classeurs, des calepins, et ça me prend une place de fou, mais je suis heureuse dans mon joyeux chantier plein de rajouts et autres ratures, parce que je fonctionne comme ça.
J'écris énormément de choses. Ressentis, rêves, flash, recettes, rituels et incantations, résultats de méditations, de tirages, de diverses pratiques. Avec il y a mes doutes et questionnements, sur lesquels je reviens plus tard, après m'être posée. 

Bien que comme dit plus haut avoir un grimoire au sens stricte du terme n'est en rien obligatoire, je reconnais avoir du mal à prendre au sérieux les praticiens n'ayant pas de cahiers, ou classeurs, ou autres, ne prenant jamais de notes.
Il est évident que lorsque vous pratiquez sérieusement, il y a toujours des notes à prendre. Il faut noter ce que vous ressentez, et surtout vos résultats. L'écrit est un bon moyen de faire ressortir parfois ce qui ne va pas, alors que vous y avez pourtant réfléchis pendant des heures, sans parvenir à la moindre compréhension. Le fait de coucher les mots aide parfois beaucoup, les réponses à diverses interrogations peuvent venir par le simple biais de l'écrit. Lorsqu'il y a un résultat qui n'est pas concluant, une méditation qui n'est pas arrivée à son terme, un tirage que vous ne comprenez pas forcément... Il faut quand même les noter pour revenir dessus plus tard après avoir pris un peu de recul si vous en avez besoin, pour parvenir à comprendre. 

Il est aussi très important de simplement pouvoir constater vos progrès, parce que vous en avez besoin, surtout si vous êtes une personne qui avez du mal à avoir confiance en vos propres capacités.
Si vous pratiquez beaucoup, ou avez l'intention de le faire, le fait de noter et de constater vos progrès peut aussi vous aider par rapport à votre estime de vous même, pour gagner en confiance en vous. Parce qu'avec l'écrit, vous ne pourrez que constater que vous êtes meilleur que vous ne le pensez. Le manque de confiance en soi est immensément courant en ésotérisme, il faut donc faire en sorte de vous aider vous même sur ce plan. 
Il faut bien comprendre que les autres auront beau vous dire que vous êtes doué, si vous ne le constatez pas vous même de façon véritable, si ça ne vient pas de vous, ça aura plus de mal à rentrer dans votre tête. En notant vos résultats divers, en constatant vos progrès, vous passerez rapidement du "je suis pas terrible" à "je suis pas si mal finalement !", jusqu'à ce que vous ayez confiance en vous et soyez plus à l'aise.

L'écriture régulière a un très gros impact dans un parcours ésotérique, et je trouve qu'on ne le dit pas assez, alors que c'est pourtant essentiel, en tout cas de mon point de vue. 

Pour terminer cet article, je vous mets une photo de mon grimoire, acheté sur une boutique en ligne, et qui dort sur une étagère, lui préférant mon p'tit bordel. 

Grimoire - Livre des Ombres - Blog ésotérique Samhain Sabbath

citrouille14