Bloody Mary - Blog ésotérique Samhain Sabbath

Bloody Mary : Marie la Sanglante. Il existe plusieurs versions de l'histoire de Bloody Mary. Selon les folklores, elle a été modifiée.

Bien que les versions diffèrent, elles restent toute effrayantes. Bloody Mary, la sorcière ou le fantôme qu'il faut appeler en se tenant devant un miroir, prononçant son nom 3 fois, voire plus.

Bloody Mary, Bloody Mary, Bloody Mary....

Selon les légendes, elle est une mère infanticide qui a mis fin à ses jours, ou encore une jeune fille atteinte de diphtérie, que son père, Mumford, à enterrée vivante. Ce père bienveillant, aurait même pris soin d'attacher une cloche autour du poignet de sa chère fille avec une corde, pour être prévenu de son éventuel réveil. Sa femme, mère de Bloody Mary, resta à côté de la tombe de sa fille, espérant entendre la cloche teinter. Son mari, qui compris que sa chère épouse ne quitterait pas la tombe de sa fille, injecta de la morphine à cette dernière, conscient qu'elle finirait par mourir de froid, étant incapable de laisser sa fille chérie.
Lorsqu'un matin il découvrit la cloche à terre, il s'empressa d'ouvrir la tombe de sa fille, pour la découvrir morte, les mains ensanglantées, les ongles arrachés, pour avoir voulu sortir de sa tombe. La diphtérie n'avais pas eu raison de sa fille. Mais lui, si.

Bloody Mary est une légende urbaine. Il n'est pas simple, voire impossible, de dire qui elle est exactement, ni même si l'existence de cette pauvre jeune fille, qui serait devenue un esprit impitoyable à la suite d'une vie et d'une fin horrible, est réelle, et ce qu'elle aurait véritablement subi.

Son invocation est souvent prise comme un jeu. Des gens affirment avoir été attaqué à la suite de ce rituel que beaucoup trouvent amusant. Peu importe qu'on croit ou non. Puisqu'on ne sait pas si elle est réelle, autant ne pas jouer. Ne pas pratiquer ce genre de choses vous évitera bien des ennuis inutiles. Il est si aisé à un autre esprit de prendre sa place. 

Aimer les légendes oui, se conduire bêtement pour ça, non.