Buffy Contre les Vampires - Blog ésotérique Samhain Sabbath

Buffy Contre les Vampires, dont le titre original est "Buffy the Vampire Slayer", est une série télévisée américaine créée par le réalisateur Joss Whedon, de 144 épisodes, faisant 7 saisons en tout.
L'histoire raconte l'existence d'une jeune fille, Buffy Summers (Sarah Michelle Gellar),
qui, après avoir été exclue de son ancien lycée, la Hemery High School, à Los Angeles, emménage à Sunnydale. Étant La Tueuse malgré ses 17 printemps, l'élue qui ne peut être remplacée qu'à sa mort, elle va devoir se battre contre différentes créatures (les vampires et les démons en particulier), mais aussi contre des humains, afin d'en protéger le monde.
Elle sera aidée par son observateur, Rupert Giles (Anthony Stewart Head), ses deux meilleurs amis Willow Rosenberg (Alison Hannigan), Alexander Harris (Nicholas Brendon), son grand amour Angel (David Boreanaz), et avec également une amie qui fait semblant de ne pas l'être Cordelia Chase (Charisma Carpenter). D'autres personnages viendront et partiront (ou resteront) au fil de la série, des personnages très importants comme Spike (James Marsters) et Drusilla (Juliet Landau), ou encore Faith Lehane (Eliza Dushku).

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, il ne s'agit pas là d'une série idiote pour ados attardés. Joss Whedon est connu pour être capable de mettre énormément de profondeur, de réflexion dans son travail. Si ses diverses séries l'ont prouvé, Buffy Contre les Vampires est celle qui le manifeste le mieux.

La série traite un sujet important, bien trop minimisé pourtant : La vie adolescente, très souvent incomprise des adultes, qui ont oubliés ce qu'ils ont éprouvés pendant cette période de leurs vie, au point de la minimiser, voire d'en rire. Cet oubli, cette minimisation, qui peut provoquer une souffrance réelle, un sentiment d'abandon, allant jusqu'à la volonté de mort.
Joss Whedon traite ce sujet en mettant en scène la vie d'une jeune fille de 17 ans, pour qui rien n'est simple, malgré les apparences. La vie d'adolescente, avec des préoccupations de jeune fille de son âge, ce n'est pas pour elle. Elle, à seulement 17 ans, à déjà un travail : Elle se bat, sans cesse, elle devra le faire jusqu'à ce que mort s'en suive et elle le sait. Elle le fait, tout en étant entourée d'adultes, qui même si ils sont au courant pour certains, ne comprennent pas grand chose. On continue de la voir comme une jeune fille de 17 ans, de vouloir choisir pour elle comme si elle n'était pas capable de choisir, alors que sa vie, faite de bagarre et de mort font d'elle une personne bien plus vieille qu'ils ne le sont eux même, capable de faire des choix bien plus sensés qu'ils ne le pensent.
On ne l'écoute pas. On ne la comprend pas. Mais malgré tout, elle fait son devoir, en essayant de faire au mieux, pour ces adultes qui ne comprennent rien.

D'autres sujets sont traités avec une grande intelligence : La découverte des sciences occultes, l'homosexulatité, les parents divorcés qui refont leurs vies, les couples qui se font et défont avec leurs lots de conséquences et de souffrances, les premières relations sexuelles avec les divers sentiments que ça comporte. En d'autres termes, la découverte de soi, du monde, la peur du rejet.

La vie des adolescents est bien trop souvent minimisée, voire ridiculisée, par des adultes peu concernés ou un peu fatigués. La vie d'adulte, chargée aussi, et ne devant pas être minimisée non plus, amène toutefois à une certaine incompréhension, à un oubli. Joss Whedon explique, à travers cette série, que la vie d'adulte, aussi chargée soit-elle, ne change rien à la vie d'adolescent : Elle peut être compliquée, elle aussi. Elle a le droit d'être compliquée, elle aussi. A 17 ans, on a le droit d'être écouté et compris, aussi. Et ce n'est pas parce que les choses paraissent moins grave, qu'elles ne le sont pas véritablement.

Cette série comporte différents aspects. Le profond, le moins profond pouvant passer par le grotesque, et le carrément comique. Le personnage d'Alex, tout comme celui de Spike, offrent de véritables moments de bonheur, à travers un humour assez impressionnant. Des scènes assez grotesques font leurs apparitions, au travers de créatures quelques peu curieuses et même parfois drôles, et des scènes un peu trop "Xena la Guerrière" en pire (bien que cette série soit très profonde aussi, contrairement aux apparences). Il fallait bien qu'il y ait quelques points noirs, qui ne sont pas gênant et n'empêchent en rien la profondeur de la série, ni le passage des messages de fond.

C'est une série qu'il ne faut véritablement pas voir comme un truc grotesque pour gamines un peu fleur bleue. C'est une série véritablement bien construite, intelligente, qui apporte une analyse formidable concernant les divers sentiments humains.