J'ai déjà écrit à plusieurs reprises ma façon de penser à ce sujet, sur ce blog, vous trouverez les articles dans cette catégorie, je m'étale beaucoup sur la question, que j'ai la sensation d'avoir potassé un million d'années dans ma petite caboche. Mais je reste tout de même touchée par les demandes envoyées, parce qu'elles sont pleine d'émotions que je comprends. Cependant, ma réponse sera toujours la même :

Non. Je ne ferai jamais de rituels, pour personne. C'est contraire à mon éthique.

Je sais que beaucoup de gens refusent de l'entendre, mais un rituel qui vise une personne, car c'est le sujet de mes propos, ce que d'autres nomment "Magie rouge", c'est de la manipulation, et je ne reviendrai pas là dessus, et même refuse toutes discussions sur ce point. Je baigne dans l'ésotérisme depuis des années, j'ai pratiqué et pratique encore la magie, croyez-moi, encore une fois et j'insiste là dessus, j'ai eu le temps de réfléchir à mes actes, à la question.
Il s'agit, qu'on le veuille ou non, de provoquer une action / réaction chez quelqu'un en fonction de nos désirs égoïstes, en ne tenant pas compte de l'autre. Il s'agit bel et bien d'aller contre ses décisions prises, de penser à sa place, en se disant qu'il/elle fait une erreur de s'en aller. Il s'agit de ne pas accepter les situations et de vouloir en faire ce qu'on veut qu'elles soient, et à n'importe quel prix. Et les prix sont élevés. La liberté de l'autre. Et même la votre.
En vivant dans le passé, en s'accrochant à un passé révolu, on est pas libre. Jamais.

Il ne faut pas prendre mes refus pour de l'incompréhension face à la douleur des autres. Ce serait me déshumaniser, m'oter tout vécu. Hors j'ai vécu des tas de situations, qui ont justement contribué à ce qu'est mon état d'esprit aujourd'hui.

Je vais devoir me mouiller un peu plus personnellement pour cet article, mais ça ne me dérange en rien. Il ne faut surtout pas s'imaginer que ma vie n'a été que papillons et douce musique. Elle a aussi été de la douleur, à différents degrés, jusque parmi les plus élevés. Je sais ce que ça fait, que de perdre quelqu'un qu'on avait en adoration véritable. Ça a fait parti des douleurs les plus atroces de ma vie. Mais je me suis accrochée, et j'ai avancé. Parce que c'est comme ça. Ça a été très long et difficile. Mais aujourd'hui, je suis plus forte, j'ai compris des choses. J'ai appris sur moi, sur les autres. Ne croyez pas que je sois aigri ou en colère contre la planète, non. Mes compréhensions ne sont que du positif et je veux que vous ayez les mêmes.

J'ai compris que moi, Angellyca, pas très grande épitoussa, je pouvais vivre seule. Je n'ai besoin de personne. Non, je n'ai pas besoin de manipuler, ça en revanche je l'ai toujours su, c'est inutile, parce que je me suffis. Si, je suis assez forte pour vivre qu'avec moi, pour et par moi. J'ai pu tout surmonter. J'ai pu avancer. J'ai pu grandir. Je peux montrer à ma fille de 8 ans, que seule, elle peut accomplir des choses, elle aussi.
Je n'ai pas peur d'affirmer qu'avec les années, je suis devenue une montagne. Pour me briser aujourd'hui, il faudrait salement mettre le paquet, croyez moi. 
Je suis devenue beaucoup plus humaine, aussi. La douleur ne fait pas que souffrir. Il faut y réfléchir. Évidemment, c'est très dur. Mais le monde est dur, si il était facile, ça se saurait. Il faut faire avec cette dureté, parce qu'elle est là de toute façon. A travers mes douleurs ressenties, en voyant les douleurs de d'autres, j'ai compris plein de sentiments humains, de réactions humaines, de fonctionnements que nous avons. J'ai développé davantage de compassion, de compréhension.
Et c'est vrai. Je suis du coup, et non ce n'est pas contradictoire, quelqu'un de très dur et ferme. Froide même, assez souvent (à ne pas confondre avec insensible). Pas par cruauté ni méchanceté, jamais. Pour donner un exemple qui tombe bien : Je comprends vos douleurs, mais je ne céderai pas, quelque soit les mots employés, la peine que ça puisse me faire de les lire et même de les ressentir, je ne ferai jamais de rituels, point barre. Parce que je sais que je ne dois pas le faire, je n'ai aucun droit de disposer de la vie, de manipuler les autres, et j'en reste là.

Lorsque je lis qu'on veut que l'autre revienne parce qu'on l'aime démesurément, je comprends. Lorsque je lis qu'on veut que l'autre paie pour le mal qu'il/elle a fait, je comprends. Vraiment, je comprends. Lorsque je lis tout ça, je suis toujours bouleversée. Pour de vrai. Mais c'est pas bon pour vous tout ça. C'est macérer dans la haine, la vengeance, la douleur et les larmes. On avance pas comme ça.

Je peux aider, oui, bien sûr. Mais pas en faisant un rituel. Je préfère vous aider à retrouver la foi en vous, vous aider à comprendre que SI, vous êtes capables d'aller chercher cette petite réserve de force qu'il vous reste pour remonter et repartir du bon pied. Je préfère vous aider à comprendre que vous vous suffisez. Je préfère vous aider à réaliser que quelqu'un qui vous convient vraiment va venir, et que celui là, ou celle là, vous l'aimerez encore plus, parce que ce sera la bonne personne. Que cette fois, ça marchera. Que cette fois, vous serez vraiment heureux(se). Et que toutes ces douleurs ne seront plus qu'un mauvais souvenir, qui vous auront servi à devenir plus grand(e). Parce que tout ça, c'est vrai.

Quelques conseils :

- Le temps est un allié. Il aide. Il panse les plaies. Faites lui confiance.
- Les potes aident aussi ! Sortez. Au début on se force, mais après, ça fait du bien. Bien entendu, rester un peu chez vous au début est compréhensible. Mais ça ne doit pas s'éterniser. Même si vous sortez tout seul pour aller en forêt. C'est très bien, vous mettrez le nez dehors. Et vos ami(e)s ne sont pas là que pour sortir. Parlez aussi, expliquez, discutez. Vous aurez leurs compréhension, et ça vous fera du bien de vous sentir écouté et de savoir qu'on vous comprend. Il est important de sortir ce qui vous anime, pour que le négatif ne vous ronge pas trop longtemps.
- Des films comiques, Jim Carrey m'a beaucoup aidée !.
- De la musique : Évitez les ballades surtout, c'est trop déprimant. Vous avez besoin, en priorité, de punch et SURTOUT de positif à haute dose dans votre tête. Personnellement, c'est AC/DC avec leurs énergie ultra positive qui m'ont remontée.
- Le travail, bien entendu. S'y plonger aide à ne pas penser, et vous restez productif.
- Et.... Ne faites pas de magie. N'en demandez pas non plus. Liberez-vous, donnez vous une chance, petit à petit.... 

1