La méditation - Blog ésotérique Samhain Sabbath

Je suis une vilaine personne. Je parle souvent de méditation sur ce blog, lorsque ce matin, j'ai réalisé que je n'avais jamais écrit comment faire. Hors souvent, les gens, à travers la toile, cherchent des conseils, veulent savoir comment s'y prendre pour méditer. 

Je vais donc rattraper mon petit oubli. 

Tout d'abord, qu'est-ce que la méditation ? 

On retrouve la méditation dans bon nombres de cultures, et elle peut avoir différents buts. La méditation est une pratique nécessaire à tout parcours ésotérique. Par là, je veux dire que si vous souhaitez pratiquer, effectuer certains travaux (sur vos chakras par exemple), faire évoluer vos capacités parapsychiques, la méditation est nécessaire. Par le biais de la méditation, vous allez acquérir une grande faculté de concentration, une capacité à vous calmer, vous détendre, vous contrôler. Vous allez aussi atteindre des états de consciences différents, modifiés, qui vont vous permettre de trouver des réponses à vos questions, de comprendre diverses choses, sur différents sujets.
Je dirais que la méditation agit donc sur nous, sur bien des points. A titre tout à fait personnel, au fil du temps, je me suis aperçue que la méditation, lorsqu'elle n'est pas effectuée suffisamment et correctement, je n'allais pas bien. Je suis comme déréglée. Les nerfs prennent le dessus, la réflexion est moins profonde et même moins intense, la concentration n'est plus ce qu'elle doit être. Ce qui provoque chez moi, une vraie perturbation. Et il est, du coup, un peu difficile de s'y remettre, et par extension, de continuer ses travaux, de redevenir la personne calme et posée que nous étions devenue. Ce qui démontre, en tout cas en ce qui me concerne, que la méditation est réellement nécessaire à notre équilibre. Attention bien sûr, ces négligences ne sont pas un drame : Tout est récupérable, il suffit de s'y remettre gaiement, voilà tout. Nous en arrivons donc au point suivant.

Je devrais méditer quand ? 

Je pense sincèrement qu'il faut méditer très très très régulièrement. Il y a des gens qui conseillent la méditation chaque jours, et je suis vraiment d'accord avec ça. J'en suis un peu la preuve vivante, lorsque j'ai cessé de le faire régulièrement, ça a vraiment créé la pagaille chez moi. Je pense que 30 minutes, même une heure, c'est très bien. Il faut au moins ce minimum de temps, tout simplement parce qu'on entre pas en méditation comme on entre dans une boulangerie. Point suivant, donc.

Ok, la méditation c'est le bien. Mais comment on fait ? 

Nous allons d'abord voir la position à adopter.

- Assis en tailleur (position du lotus), les mains sur les genoux, ou entre vos jambes, le dos bien droit. Je suis pour... MAIS. Pour méditer, il faut se sentir bien. Et personnellement, ayant des problèmes de dos, je suis incapable de rester dans une telle position sans ressentir, au bout d'un moment, de telles douleurs que je peux en pleurer. Je médite donc parfois comme ça, mais adossée à un mur, afin d'être soulagée en m'y posant un peu. J'y pose également ma tête, légèrement en arrière, et mes mains sont entre mes jambes. Parfois, mes jambes sont mêmes allongées, et non en tailleur, mes mains sont donc sur mes cuisses. 
Rassurez vous, cette modification de la position ne perturbe pas votre méditation au sens propre. La seule chose qui peut perturber votre méditation, serait d'être mal installé et que vous le viviez mal.
- Allongé. Vous pouvez, en effet, méditer allongé. Mais attention, ne le faites pas si vous êtes fatigués, parce que le bien être apporté par la méditation est tel que vous allez fatalement vous endormir. Le problème qui se pose alors, de mon point de vue, est la possible réaction au réveil : "Oh non j'ai foiré ma méditation !". Et on se sent mal, on pense qu'on a raté et qu'on a été nul sur ce coup là. Donc personnellement, je déconseille la position allongée, mais ça n'engage que moi, vraiment, vous êtes libres. En position allongée, selon moi, préférez la relaxation. Ça n'a pour but que de vous relaxer et vous détendre et ça favorise le sommeil. Donc si vous faites une séance de relaxation allongé et que vous vous endormez, vous vous réveillerez avec un sentiment de réussite, ce qui est mieux pour votre esprit / mental, que de vous réveiller avec la pensée négative d'avoir échoué. 
Quoi ? On en revient encore à ce fameux "écoutez vous" ? Décidément, c'est récurrent en éso.... 

Maintenant, nous allons voir comment s'y prendre.

Primordial : Pour méditer, il faut un calme olympique. Pas de téléphone, pas de télé, pas de personne qui vous dérange. Si la musique, vous pouvez ! Mais attention. Bien que je sois une adoratrice du trash metal jusqu'au bout des ch'veux, je peux vous assurer qu'on arrive pas à méditer avec ça. Oui, je suis assez "particulière", dirons-nous aimablement, pour avoir essayé. J'ai fini au milieu de la pièce en headbanging, ça a été un carnage. Pour ma défense, j'étais jeune, je débutais et j'ai fais ça un jour où j'avais surtout envie de m'amuser. Vous voyez ? C'est l'attitude à ne PAS avoir. Pour arriver à méditer, il faut être sérieux et motivé. Je n'ai pu réussir mes séances par la suite qu'à ces seules conditions.
Préférez donc les bruits de nature. Personnellement j'adore les bruits d'orages et de pluie, c'est très reposant. Mais il y a d'autres sons, comme le vent, les ruisseaux.... Ma meilleure amie m'avais fait découvrir les chants de bols tibétains. Et je n'y arrive pas au final, ça m'énerve, c'est parfois trop aigu et je supporte très mal ça, ça me porte immédiatement sur le système. Mais vous pouvez tenter, c'est assez joli, et efficace pour plein de gens.
Je vous propose des vidéos Youtube avec des bruits de nature que j'utilise moi même, -->ici <--.
Vous pouvez aussi créer une ambiance. Être par exemple dans la pénombre, avec des bougies ou/et de l'encens. Personnellement, je mets toujours de l'encens. J'adore ça et ça me fait un bien fou, ça m'aide vraiment à me détendre de sentir ces douces odeurs.

Commençons.

Je vais vous donner, là, ma méthode à moi. C'est encore celle que je connais le mieux et dont je peux certifier de l'efficacité. Je préfère parler de ce que je connais et pratique.

Vous êtes dans la positions idéale, vous avez ou non votre musique, et votre ambiance. 

Fermez les yeux, et détendez vous, dans un premier temps. Respirez calmement. 

Je ne fais pas partie de ceux qui peuvent se couper de tout instantanément. Je procède donc par étapes. Ne cherchez pas à chasser vos pensées de votre esprit avec violence. Ne vous agacez pas qu'elles soient là. Penser est naturel, et avoir une réaction d'agacement, d'énervement, risque de vous ôter tout envie de méditer, parce que vous aurez, dès le départ, un sentiment d'échec. Hors je le répète, penser est naturel, et faire le vide, ça s'apprend, et ne s'obtient pas en trois secondes chrono. En tout cas, pas chez tout le monde.

Je commence donc, afin de "zapper" mes pensées, de faire donc le vide, par écouter ce qu'il y a autour de moi. Si je n'ai pas mis de sons de la nature en musique de fond,  je me mets à l'écoute du dehors, une voiture qui passe, un oiseau qui chante, le vent qui souffle. Petit à petit, je me mets à l'écoute de tout les sons, j'ouvre mon esprit afin de chercher ceux que je n'entendais éventuellement pas à la première écoute. J'adore ce passage parce que j'ai la sensation de m'éveiller à ce qui m'entoure, chaque son est une découverte que mon esprit à su trouver. Si j'ai les bruits de nature en musique de fond, alors j'écoute ces sons. 
Il arrivera, dans ces moments là, qu'une pensée vous traverse. Parce que par exemple, vous allez faire un lien : Un son --> Une pensée déclenchée. Ce n'est pas grave du tout. Remettez vous en douceur sur votre écoute et laissez cette pensée s'éloigner. 
Petit à petit, le vide se fait véritablement, vous vous détachez de tout. Vous vous sentez bien, et même très bien, vous oubliez votre corps en quelque sorte, mais vous êtes bien évidemment conscient. 
Et c'est là, que vous allez pouvoir commencer votre méditation. 

Il existe des tas de méditations, vous pouvez méditer sur différentes choses. Sur vous, votre spiritualité, trouver des réponses. Là, c'est à vous de choisir. Je n'entre pas sur ce terrain.

Gardez bien à l'esprit une petite chose. Lorsque j'ai débuté et que je n'y arrivais pas, ça m'agaçait, j'étais triste et déçue de moi même. Il ne faut pas. En lisant des témoignages j'ai compris que la méditation n'est pas une chose difficile, mais elle n'est pas facile pour autant. Elle n'est pas difficile dans le sens où tout le monde peut méditer. Elle est difficile dans le sens où elle demande du travail et de la persévérance. Alors ne soyez pas déçus si vous n'y arrivez pas tout de suite. Persistez, travaillez, et vous y arriverez, comme tout le monde.

citrouille14