Gagner de l'argent avec l'ésotérisme - Blog ésotérique Samhain Sabbath

Beaucoup de gens tiennent ce discours, j'ai pu le voir mille fois sur la toile ésotérique : Gagner de l'argent avec l'éso, c'est mal. C'est pas éthique. On ne vous dit pas que vous irez en enfer, mais presque, puisque de toute façon on vous colle la carte de la dette karmique ou celle d'un mauvais retour dans les gencives.
Et je le reconnais : J'ai moi même eu peur de mal agir, en gagnant ma vie grâce à la divination. Je me suis posée plein de questions, d'ordre éthique justement, si j'agissais bien envers les autres. J'y ai donc réfléchi longtemps et sous tout les angles. Pour en arriver à cette réponse :


Non. Il n'y a pas de problème éthique à gagner sa vie grâce à l'ésotérisme. Et je doute fort que le karma en soit affecté. Je crois au karma, très sincèrement, mais dans ce cas de figure, il n'est pour moi qu'une excuse bien facile, sortie pour palier à une réflexion non aboutie. Je vais vous expliquer pourquoi j'en suis arrivée à cette conclusion.

Tout d'abord, qu'est-ce que l'argent ? Pour beaucoup, c'est l'incarnation du mal. C'est ce qui conduit l'homme à sa perte, il est sa pire invention, et vive le troc. Dans tout ça, selon moi, rien est vrai ni logique.

L'argent n'est qu'un moyen de transaction. Un moyen d'échange. En lui même, il n'est pas une entité pensante et n'est capable ni de bien, ni de mal. Là où les choses tournent mal, c'est avec la perception et l'utilisation que l'homme en a et en fait. L'argent n'est pas à incriminer, c'est l'humain qui se conduit mal, avec lui, et pour lui. C'est l'humain qui est prêt à tout détruire y compris ses semblables pour en avoir plus. C'est l'humain qui est prêt à tout sacrifier pour ça. C'est l'humain, qui en a une vision complètement erronée. Et c'est encore lui qui est même prêt à tuer pour ça. Certain me diront encore que c'est donc bien l'argent qui tourne la tête, et je répondrai encore que ce n'est pas le cas.

Un exemple :
L'argent n'existe pas et nous sommes au bon vieux troc.
Roger (oui, encore lui) donne une salade à Maurice (oui, lui aussi) qui lui donne une belle botte de radis en échange. Roger voit que Maurice a des tonnes de radis, il en veut plus, et va les lui voler pendant la nuit. Qu'est-ce qui a fait péter les plombs à Roger ? Les radis, ou est-il juste quelqu'un de parfaitement incorrect et prêt à tout pour avoir plus ?  Les radis rendent donc fou ? Faut-il bannir les radis de la surface de la terre ?

On peut me dire que c'est pas la même chose avec l'argent, hors c'est exactement la même chose. Seule la monnaie d'échange change. Car il s'agit bien ici encore de monnaie d'échange, les radis sont l'argent de notre société dans cet exemple, il a fallu en donner pour rétablir un équilibre. Il y a un équilibre dans tout, il n'est pas qu'au dessus de nos têtes, quelque part déguisé en marraine la bonne fée qui va venir vous surprendre et vous rendre votre générosité. L'équilibre, nous devons aussi l'appliquer, dans nos actes. Nous faisons partie intégrante de cet univers que nous étudions, et nous devons agir en conséquence. Et nous devons le faire en fonction de notre société, qui est allée déjà bien trop loin pour revenir à la gratuité, gratuité qui n'existe pas par définition ici, puisque nous avons un équilibre à respecter.
Bien sûr il est aussi possible d'être capables de gratuité et de gentillesse, au travers de cadeaux. Mais tout les jours, il faut manger, vivre. Et si Roger donne des salades à tour de bras et que personne ne lui donne rien, il n'aura que ses salades et ça finira mal. Certes il pourrait cultiver d'autres choses, mais en fonction de ce qu'il a à disposition (terre, espace), il ne pourra pas tout faire et à donc besoin de cet échange communautaire.
Dans notre société, c'est pareil. D'ailleurs, nous ressentons ce déséquilibre, à cause de cette vision erronée de l'argent. Des gens sont trop payés, d'autres pas assez. Des choses sont trop chères, donc inaccessibles, alors que vitales, nécessaires. La criminalité a en très très grande partie pour motivation l'argent, ou les biens matériels. Tout ça est du à une mauvaise vision, et par extension à une mauvaise utilisation de l'argent. Tout ça est du... A l'homme, qui ne sait ni penser, ni voir, ni se contenir, ni se contenter de ce qu'il a et n'est pas toujours assez courageux pour travailler dur, il préfère donc se contenter de voler.

On peut encore me dire que l'échange c'est différent, qu'on peut donner ce qu'on veut par exemple en échange, et encore une fois, non, ça ne l'est pas. Peu importe ce qui est donné, que ce soit équilibré ou non, l'un sert de monnaie, c'est inévitable, et on y retrouve même encore le déséquilibre de notre société, puisque rendre ce que nous voulons n'en fait pas un rendu juste, et rend même l'arnaque davantage possible. On tourne en rond, on change juste les ingrédients de la recette, mais on la recommence, sans rien apprendre de l’échec de la précédente. Parce que l'humain lui, ne change pas, et c'est la seule chose ici, qui pourtant, aurait bien besoin de changer.
Béni soit le jour où les humain grefferont cette belle philosophie bisounoursale à cet entité soit disant démoniaque qu'est l'argent, en réalisant que tout est pareil et que lui seul agit mal et ne voit pas clair.


Partant du principe que l'argent n'est donc qu'une monnaie d'échange, qui rétablit un équilibre : Je travaille --> On me paie --> Je peux vivre --> Je peux aussi donc payer mon internet, mes outils, et continuer de travailler en rendant service. Tout ceci forme un cercle.

Oui, mais l'éso, c'est pas bien de gagner des sous avec. Parce que ça doit rester pur épitoussa. Il est donc, en clair, dans l'esprit de beaucoup, mieux d'aller offrir ses services à de grosses sociétés à l'éthique formidablement douteuse, qui elles ne se gênent pas pour arnaquer et voler, voire à tuer même pour certaines d'entre elles, plutôt que de vivre en jumelant deux choses : Sa passion et apporter son aide aux autres. C'est dans ce cas précis que personnellement, je vois un problème éthique, car il s'agit de cautionner un système qui se construit au détriment des autres. On me répondra qu'il faut manger, et je le comprends. Mais justement : Est-il préférable de parvenir à vivre en gagnant sa vie par le biais de l'ésotérisme, de façon tout à fait honnête j'entends, ou de travailler dans un bureau de tabac où on vend gaiement, entre autres, le cancer du poumon, et avec le sourire en plus ? Là, si on veut vraiment mettre sur le tapis la dette karmique et l'éthique, ça va piquer.

Travailler en ésotérisme, gagner sa vie avec, n'a jamais interdit la générosité, ni entaché l'éthique. Ni même un travail profane, la condition est juste là : Ne pas nuire. Et lorsqu'on travaille pour une société qui nuit de façon évidente, on ne juge pas les gens qui bossent en ésotérisme, alors que leur éthique est potentiellement supérieure à celle de ladite société à laquelle on apporte son aide en échange d'argent, en réalité.

Je gagne ma vie grâce ma médiumnité et à la divination, mais ce blog, il est gratuit. Nous payons notre connexion internet bien entendu, mais cet argent, ce n'est pas à moi qu'il va. Quand je donne des conseils, quand j'aide, je ne demande pas d'argent. J'offre des tirages divinatoires aussi, par le biais de concours. Il ne s'agit pas que de récupérer des clients, le monde ne tourne pas qu'autour de l'argent, il y a des gens qui ont besoin d'aide aussi et ne peuvent pas donner. Je fais quoi ? Je les laisse comme ça ? Elle serait belle mon éthique là pour le coup, dis donc. Certains ne me disent même pas merci, donc je n'ai parfois rien en échange. Mais je continue, parce que j'ai envie de donner. Et si je ne reçois pas en retour, et bien tant pis. Donner pour recevoir est une perte de temps, car il y aura toujours des gens qui ne vous rendront pas. Pas forcément par méchanceté, mais juste parce qu'ils ne font pas attention. Il faudrait cesser d'être soi pour ça ?  Et puis si les gens ne rendent pas.... Je me dis que l'énergie positive dans laquelle je baigne grâce aux gens qui eux, sont gentils avec moi, en vaut la peine. Et puis moi, je me sens bien. Parce que j'ai fais quelque chose avec mon coeur, et que ça m'a fait plaisir. MAIS.
J'ai besoin de vivre et j'ai une enfant à élever. J'ai donc choisi de le faire avec ma passion, parce que j'estime mieux pour mon bien être de me battre pour ma passion et mes rêves que d'aller travailler dans une boîte qui finira par avoir ma peau, parce que j'y serai malheureuse comme les pierres, à probablement participer à des choses qui me répugnent. Je n'offre pas de tirages de façon systématique non plus, parce que j'ai conscience de vivre dans un monde où l'argent est nécessaire. Je rappelle tout de même aimablement que mon propriétaire ne m'offrira pas mon loyer.


Gagner sa vie par le biais de sa passion n'a rien de contraire à l'éthique, même lorsqu'il s'agit d'ésotérisme. On fourni un travail pour lequel nous sommes payés, ce qui est un juste retour, l'équilibre est respecté, comme avec n'importe quel autre travail, on dit que tout travail mérite salaire, c'est valable en ésotérisme. Si les tarifs sont parfois des tarifs de fou, c'est juste, encore une fois, à cause de cette vision déformée de l'argent et de cette volonté crasse d’amasser plus, même et surtout, aux dépends de d'autres. Et encore une fois : La gentillesse et la générosité ne sont nullement interdites à côté. Le tout doit simplement être équilibré. 

Donc, gagner de l'argent en ésotérisme c'est mal ? Je me demande bien pourquoi. Parce qu'après mûre réflexion, je ne trouve aucune raison valable. Peut être pourriez vous m'éclairer. Lorsqu'on me répond que j'ai tort, on se contente juste de me dire que j'ai tort. Je veux bien l'accepter, je n'ai pas peur d'avoir tort, on apprend comme ça, c'est le principe même de l'apprentissage. Mais je demande des arguments qui tiennent la route, donc autre chose que "oui mais c'est mal". Et je n'en ai jamais.... N'hésitez pas à les exposer en commentaire si vous en avez, que nous puissions échanger.

citrouille14