La voyance de complaisance - Blog ésotérique Samhain Sabbath

La voyance de complaisance. La complaisance tout court, dans le domaine ésotérique, et ailleurs. Une chose à éviter. Mais restons, si vous le voulez bien, dans le domaine de la voyance, puisque c'est ici que je sévis.

La voyance de complaisance consiste à dire à la personne pour qui on fait de la voyance, ce qu'elle veut entendre. Tout simplement. Il est très facile pour moi (et d'autres) de voir ce qu'une personne aimerait entendre. Exemple simple, lorsqu'une personne demande si elle va avoir avoir le travail pour lequel elle postule, elle souhaite bien entendu obtenir une réponse positive. Mais vous avez plusieurs types de voyants complaisants.
Le voyant, sensible et ne voulant pas être méchant avec sa bonne âme de Saint Bernard, va  dire à son client ce qu'il veut entendre pour ne pas le heurter. Ou encore, il va finir par aller dans son sens parce que la personne refuse d'entendre la réponse, qui va à l'encontre de ce qu'elle veut entendre et insiste, et il ne voudra pas la fâcher, ou l'attrister davantage.
Vous avez aussi le bon gros charlatan sans scrupules. Il va maintenir son client dans une éternelle attente au fil des consultations, avec une facilité de parler déconcertante. Il ne pensera qu'à ne surtout pas perdre un client, enfin plutôt l'argent qu'il lui verse. Il est évident qu'il se fiche totalement du ressensi de son client (de sa victime !). Oui. Je le redis, c'est dans ce cas de figure, du charlatanisme pur et dur. 

Il m'est arrivé moi même de voir ce genre de choses, qu'on insiste parce qu'un ne veut pas entendre ce que je dis. Je ne cède jamais.

Pourquoi je ne cède jamais. Parce que je ne suis pas là pour ça. Je suis une amoureuse de la vérité et de la franchise. Et j'adore la divination, sa pratique, son but véritable qui est en réalité très honorable. Il faut bien comprendre que la voyance n'a pas pour but de dire ce qu'on veut entendre, mais d'apporter des réponses afin de prendre les bonnes décisions, et par voie de conséquences, d'avancer sur la bonne voie.
Mon but n'est jamais d'être méchante, même si j'ai un une grosse tendance à la dureté / fermeté. Je vous parle avec tact bien entendu, mais je n'irai pas dans votre sens si ce n'est pas ce que je dois faire.

La complaisance n'est pas, pour moi, une façon d'être gentille. C'est une hypocrisie. Une hypocrisie qui encourage la personne dans ses propres dissimulations. Dans ses mirages. Et au final, n'ayons pas peur des mots, même si on veut être gentil, on lui fait du mal.
Je vois la complaisance comme un pansement sale posé sur une plaie infectée. Il n'y a pas de guérison possible, juste une surinfection. Parfois, ne pas vouloir faire du mal, vouloir le bien être des autres implique la dureté, l'intransigeance. 

C'est pour ça que je dis toujours qu'avant de venir me poser des questions, assurez-vous d'abord d'être prêts à accepter les réponses que je vous donnerais, en ayant conscience que je peux vous dire l'inverse de ce que vous souhaiteriez entendre de moi. Tout simplement parce que c'est mieux pour vous, et que ça vous permettra de bien avancer. Parfois, les réponses blessent sur le moment. Mais je pense, en toute sincérité, que si sur le moment certaines choses sont désagréables à vivre, même douloureuses, elles ne feront que mener à un bonheur, qui lui, aura l'avantage de ne pas être factice.

citrouille14