Le spiritisme - Blog ésotérique Samhain Sabbath

Lorsque des évènements, dans votre petite vie, viennent bouleverser vos croyances. Vos points de vues. Ces petits trucs qui font que vous vous dites "Tu n'as peut être pas bon sur toute la ligne". Vous réalisez que ce que vous pensez n'est pas faux, mais que ce n'est pas pour autant tout à fait vrai. Pire, que vous n'agissez pas véritablement comme vous le dites. Ce qui est mon cas. 

Et vraiment, depuis peu, il semble que l'univers se ligue pour me faire comprendre que mon point de vue sur la communication avec les esprits est non seulement un peu trop radical, mais que je n'agis même pas véritablement selon ce discours. J'en suis amusée et ravie. Amusée parce que je trouve toujours fantastique, même fascinant, de voir la façon dont les éléments, les choses, se réunissent pour vous dire "attention !". Et ravie, parce qu'étant en quête perpétuelle d'évolution, je suis toujours contente quand on vient me dire ce fameux "attention !".

Le coup de grâce m'a été porté par un film comique mais au message profond, Madame Irma, un film qui me touche tout particulièrement, vous vous en doutez. Ce vieil homme qui dépérit après la mort de sa femme, et reprend goût à la vie, après que cette dernière, lors d'une communication, lui remonte les bretelles, lui dit de ne pas se laisser aller et lui fait promettre de se reprendre. Le vieil homme promet, et reprend goût à la vie, rassuré, ayant connaissance de la volonté de sa femme, reconnaissant son tempérament ferme. Je regarde ce film pourtant assez souvent. Il faut croire que je n'étais pas prête à être percutée, jusque là.

Mais la réalité des choses est celle-ci, parfois : Des gens peuvent mourir de chagrin. Est-ce qu'on doit les laisser être terrassés par le chagrin, au nom de principes dont au final, nous ne sommes pas si sûrs que ça ? Je sais pas pour vous, mais moi je peux pas. Et je ne l'ai d'ailleurs jamais fais, puisque malgré mon discours, je continue, avec ma bonne âme de Saint Bernard (oui moi aussi), à lire des photos pour rassurer.

Vous avez lu mes articles sur le spiritisme. Le discours que j'y tiens est assez clair, en quelques mots : Je refuse les séances de spiritisme avec un Oui-Jà, parce qu'il ne faut pas appeler les esprits, les laissant évoluer dans l'astral et nous devons faire nos deuils. Cependant, je pratique l'écriture automatique, assez rarement certes étant clairaudiente, je fais des lectures photos concernant des êtres défunts, bref.... N'ayons pas peur des mots, je communique. Je rassure les vivants. Je suis médium et j'exerce dans ce domaine. C'est un fait.
Il faut voir les choses telles qu'elles sont, je pense. En voyant ce film, en repensant au reste qui avait déjà commencé à franchement me perturber, je me suis dit que je faisais erreur. L'appel au défunts n'est pas forcément à bannir, du moins, je ne le pense plus. Que nous appelions les défunts ou non, il est évident qu'une communication est parfois nécessaire. Et elle n'engendre pas forcément la douleur, elle n'enfonce pas forcément dans le désespoir. Non, parfois, elle soulage, apaise. Redonne goût à la vie. Elle peut même la sauver aussi, cette vie.

En réfléchissant à cet ensemble, les choses sont devenues, du moins je le crois, assez claires.

Je suis médium. Et je suis loin d'être la seule médium sur Terre. La communication entre les morts et les vivants est possible. Elle nous est permise. Et je suis une adepte du "Le hasard n'existe pas". Si nous pouvons faire tout ça, il y a forcément une raison valable. J'aime calquer les choses sur ma propre existence. Un exemple simple, bien de notre temps : Vous invitez une personne sur Facebook. Cette dernière accepte ou refuse, selon son bon vouloir. Dans le cas du spiritisme, c'est exactement la même chose. Il ne faut pas oublier que nous parlons ici toujours d'humains, décharnés certes, plus évolués certes aussi parfois, mais humains quand même. Vous appelez, mais on vous répond ou non. Il suffit simplement d'accepter ce qu'il se produit, lorsque ça se produit. On peut ne pas vous répondre tout de suite, pour plusieurs raisons. On peut ne pas répondre du tout, pour plusieurs raisons aussi.
Nous avons je pense, véritablement un travail d'acceptation à faire concernant la mort, le deuil, la volonté potentielle du défunt, ce travail pouvant vraiment limiter la douleur que peut provoquer un décès. Mais je pense que la communication avec les défunts n'a pas obligatoirement un lien avec le deuil à faire. Parfois les défunts ont des messages à transmettre, des conseils à donner. Et bien évidemment, dans l'aspect du deuil, le fait qu'un être cher parte vers un "lieu" qui nous est totalement inconnu et qui par conséquent à ce pouvoir de nous faire peur, nous voulons savoir si il est bien.

Je pense tout de même qu'il ne faut pas abuser des séances de spiritisme, dans ce but d'évolution dont je parle souvent. Les esprits dans l'astral, comme je l'ai déjà dis, ont accès à des connaissances plus grandes, à un autre enseignement, il leurs faut donc apprendre. Et que se passe t-il, lorsque vous êtes au travail et qu'on vous téléphone sans cesse ? Bah c'est chiant et vous répondez pas, vous finissez même par vous coller aux abonnés absents (je sais de quoi je parle). Pas par méchanceté, mais parce qu'on à autre chose à faire, des choses plus importantes, que de répondre à un appel dont on sait déjà qu'il n'est ni urgent, ni vraiment utile. Je le répète, mais ce sont des humains, qui comme nous ici, ont des choses à faire. Ce n'est pas parce que la matérialité n'existe pas dans l'astral, qu'on y bulle gaiement. Donc, les appeler oui, les appeler sans cesse pour tout et rien, non.

Et je reste ferme sur ce point cependant : On ne pratique pas de séance de spiritisme sans la présence d'un médium compétant et en prenant toutes les précautions qui s'imposent.

Étant donné que je ne suis plus en accord avec mon discours passé, et ne voulant pas véhiculer autre chose que ce que je pense, la sincérité étant de mise, je vais donc m'ateler à la réédition de mes articles concernant le spiritisme.

[EDIT - 05/08/2015 : Les articles sur le spiritisme sont édités].

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me laisser un commentaire, je vous répondrai avec grand plaisir.

citrouille14