Planche Oui-Ja - Blog ésotérique Samhain Sabbath

Si il existe un danger en spiritisme, et ici il est question de la planche Oui-Ja, il existe aussi un danger venant d'un autre aspect : Le manque de connaissance. Et par voie de conséquence, de gens racontant tout et n'importe quoi à son sujet. Ils véhiculent des idées reçues, des clichés répandus, qu'aucune expérience n'a pu confirmer ou contrer, créant une véritable terreur chez les gens au pire, ou une vision erronée de la pratique au mieux. 

Les récits grandiloquents, vous en trouverez plein. J'ai lu bon nombres de comptes rendus de séances qui m'auraient fait mourir de rire, si je n'avais pas trouvé une telle façon d'agir insultante. Car en effet, je trouve insultant de prendre ouvertement les gens pour des imbéciles, en leur racontant, via internet, au grand jour et ce avec la plus grande fierté, des âneries d'un tel niveau que je refuse de les reporter ici, pour ne pas participer à leur navrante propagation. Ces discours viennent de personnes ayant fait des séances ou non, et même de médiums voulant, au fond, davantage se faire passer pour des sauveurs de l'humanité que pour des humains ayant pour simple but d'aider, que ce soit les vivants comme les morts.

Lorsque vous lisez sur la planche Oui-Ja, force est de constater qu'en plus des discours alarmistes, on trouve forcément en résultante la terreur. La planche fait peur. Il ne faut pas avoir de planche. Hors.... C'est une planche. C'est tout. Rien de plus, rien de moins qu'une planche. Elle ne peut pas vous faire de mal, sauf si vous la prenez pour la coller sur le coin du nez de quelqu'un. Mais ce sera vous le responsable véritable du mal causé, pas la planche.

Pour donner un exemple qui peut être, frappera davantage et permettra de prendre conscience de l'absurdité du discours : Le stylo. Un stylo, que vous tenez dans votre main. Vous écrivez avec, c'est à ça que vous pensez en voyant un stylo. Vous utilisez donc le stylo normalement, pour écrire sur du papier seulement. Mais si vous utilisez le stylo pour le planter dans l'oeil de quelqu'un, il va y avoir un problème.
Et le problème se situe où ? Dans le méchant stylo, ou chez la personne qui en a fait une mauvaise utilisation, s'est mal comporté et en subit les conséquences ? Pour la planche c'est pareil. La planche n'est qu'une planche, tout comme le stylo n'est qu'un stylo, elle ne représente pas de dangers.
J'explique exactement ce que j'ai expliqué par le biais du coup donné avec la planche, en changeant volontairement d'objet, parce que dans l'esprit de tous, un stylo est anodin. Hors, mal utilisé, il peut faire mal aussi, mais pourtant, personne n'en a peur.
Le spiritisme n'est pas dangereux non plus, si il est pratiqué correctement. Ce n'est pas l'objet le danger, c'est potentiellement la personne qui s'en sert, en fonction de la façon dont il va s'en servir.

Le soucis en spiritisme n'est en rien sa pratique à proprement parler. Le soucis est lié à sa mauvaise façon de le pratiquer, au manque de connaissances concernant cette pratique. Les gens qui le font pour jouer, qui le font sans prendre de précautions pour se protéger, qui le font sans la présence d'un médium compétent. Qui ne prennent pas soin des lieux. Qui ne prennent soin de rien, tout court.
- Ont-ils vraiment conscience qu'ils parlent à des gens, étant dans un autre état, faisant d'eux des êtres avec une longueur d'avance, de part le fait d'être dans cet autre état, avec ce que ça implique ? Non. 
- Pratiquent-ils des purifications des lieux ? Non.
- Se protègent-il ? Non.
- Savent-ils d'ailleurs, au moins un minimum de choses, se sont-il intéressés à ce qui entoure la séance ? Même pas. 
Ils font. Point. Soit pour rire, soit n'importe comment, faute de recherches sur la question.

- Idée reçue : "Les jeunes qui font ça". Les jeunes ? Je peux vous assurer que dans mon travail, concernant les erreurs liées au spiritisme, je fait face essentiellement à des adultes, bien plus que majeurs et vaccinés. Il y a des jeunes effectivement, mais ils sont moins courant qu'on ne le pense. Et je dois même dire qu'en matière de prises de renseignements concernant les pratiques spirites, j'ai rencontré des jeunes de 13 ans bien plus sensés et prudents que des adultes. A qui j'ai tout de même déconseillé la pratique bien entendu, on ne pratique pas tout seul à 13 ans, sans connaissances. Mais j'ai noté des questions bien plus pertinentes parfois, allant dans le sens de la prudence, des règles à respecter, et du respect des entités. Donc parler de jeunes systématiquement lorsqu'on parle d'erreurs en spiritisme n'est pas exact. Je ne dis pas qu'il n'y en a pas, attention, comprenez moi bien. Je dis simplement qu'en réalité il y a de tout les âges, et que dire systématiquement "les jeunes" est faux. Dire "les gens" seraient plus approprié compte tenu de la réalité des faits. 

- Exemple d'âneries racontées : Je suis tombée sur une vidéo Youtube d'une "professionnelle" de l'éso, qui racontait que l'esprit prenait forcément possession des mains pour faire bouger le pointeur de la planche. Encore une personne qui véhicule la peur de façon stupide, et qui soit ne pratique pas, soit.... Ne pratique pas. Plusieurs possibilités, ou toutes à la fois :
- Ne pratique pas parce que visiblement, elle ignore tout de ce qu'on ressent quand un esprit entre dans nos bras/mains.
- Ne pratique pas parce que clairement, elle ne connait pas le fonctionnement réel de la pratique d'une séance avec une planche Oui-Ja. Car NON, l'esprit n'a aucun besoin d'entrer dans vos bras pour faire bouger le pointeur, c'est totalement faux. Et j'en arrive donc :
- Ne pratique pas, car visiblement, même la base dans notre domaine qu'est Allan Kardec, qui explique ce fonctionnement, n'a même pas été lu.

Parler de spiritisme alors qu'on a même pas lu Kardec. Je doutais déjà clairement du professionnalisme de cette personne, c'est encore pire aujourd'hui. Et des "professionnelle" comme elle, il y en a des tas. Qui véhiculent n'importe quoi, font peur aux gens alors qu'ils n'ont aucune réelle pratique et connaissances.

Petite parenthèse d'importance concernant Kardec : Ses écrits sont très fortement influencés par ses croyances religieuses. C'était une autre époque, d'autres choses ont été comprises aussi depuis. Il reste un incontournable, mais gardez du recul lorsque vous le lisez.

Le manque de connaissances, pratiquer sans elles, est une chose à ne pas faire. Pratiquer sans connaissances, sans avoir fait des recherches, sans avoir parlé avec des gens réellement compétents qui pourront vous aiguiller parce qu'ils ont un réel vécu, une expérience réelle basée sur un vrai travail de fond, ne peut vous faire que du tort. Ce n'est d'ailleurs pas valable qu'en matière de spiritisme, c'est valable dans toutes pratiques ésotériques, même dans la vie de tout les jours. 
Il faut prendre la connaissance comme une porte qui ouvre sur du positif, qui vous évitera bien des ennuis.
La médiumnité, les esprits, les outils à utiliser ou non et pourquoi. Peu de gens font de vraies recherches sur ça, prennent une planche et appellent. Et il y a donc parfois des surprises désagréables, des soucis de hantise des lieux après, et parfois des manifestations violentes qui ont pour seul et unique but d'effrayer, et ça marche. Ils deviennent, eux et leurs maisons un terrain de jeu fantastique.
Et bien sûr, ensuite, on appelle un médium pour régler le problème. Donc non seulement ils se mettent en danger, mais mettent en danger d'autres personnes, aussi bien les personnes présentes, que le médium qui devra se coltiner le travail pour tout réparer derrière.  
Seule la connaissance, peut vous éviter ce genre de chose. Faire des recherches, apprendre avant de pratiquer, puis pratiquer dans les règles de l'art.
Je n'ai jamais eu aucun soucis lors de mes séances. Pas la moindre fois. Le fait d'être née dans ce milieu doit jouer certes, mais il n'empêche qu'il m'a fallu chercher aussi, apprendre. Le monde des esprits, la médiumnité, même la connaissance de la nature humaine compte, et est même primordiale et pour une raison simple : Les esprits que vous appelez sont des humains. Ils n'ont plus de corps, mais ils restent des humains. Ne pas s'intéresser donc à la nature humaine est une erreur aussi en matière de pratiques spirites, puisque ça fait de l'appelant une personne qui ignore de façon totale à qui il parle, que ce soit l'indentité qui n'est en rien parfaitement vérifiable, que sa nature d'humain. 

La connaissance, ne pas écouter tout ce qui est dit sur le sujet sans le vérifier vous même, vous aideront à ne pas avoir de problèmes. La patience est une vertu, ne cédez pas à l'envie brusque de séance, même si vous voulez fortement parler à quelqu'un. Prenez donc le temps de découvrir tout ça, soigneusement et tout ira bien.

Je le répète : Non, la planche n'est pas un danger en elle même. Non, le spiritisme n'est pas dangereux en lui même. Donc non, une séance avec la planche oui-ja n'est pas dangereuse en elle même. Le seul danger, c'est un manque de connaissances qui engendrera un mauvais comportement qui lui provoquera les ennuis, en clair, le seul danger, c'est potentiellement vous. 

citrouille14