Un passeur d'âmes - Qu'est-ce que c'est - Blog ésotérique Samhain Sabbath

Vous savez, ne pas inspirer de sympathie est une chose avec laquelle je suis relativement à l'aise. Je vis les choses, dis les choses, et si mon but premier reste, et sera toujours la bienveillance envers ceux qui souhaitent apprendre, je me fiche complètement d'être mal perçue par mes.... Non, je n'ai pas de collègues, ou de confrères. Arrêtez de m'appeller comme ça. Par les autres praticiens de tous bords donc, je dirais.

Bien entendu, il ne s'agit encore que de mon opinion d'après mon expérience, et bon nombre ne seront pas d'accord avec moi, surtout ceux qui vont être quelque peu malmenés par cet article. Car oui, ici, des gens vont être très malmenés. Je n'ai pas la moindre intention d'être sympathique et l'assume pleinement.
J'ai simplement du mal à passer sous silence ce qui n'est à mes yeux qu'une comédie prétentieuse, véhiculant des faits qui n'existent que dans quelques esprits un peu trop imaginatifs.

Je vais tout d'abord vous donner une définition de chaque personne. Ce qu'est un esprit, ce qu'est un médium, et enfin, ce qu'est d'après les dires, un passeur d'âmes. Je vais souligner quelques mots, qui vous le verrez, ont une importance capitale.

Un esprit, c'est vous et moi, une fois décédé, tout simplement. Ce sont des êtres humains décharnés. Une fois mort, leurs caractères, personnalités, volonté, libre arbitre, restent. Certains passent à autre chose plus rapidement que d'autres. L'évolution spirituelle n'est pas la même d'un individu à un autre, et ça, c'est un point que vous pouvez aussi constater lorsque nous sommes encore vivants, bien entendu.

Le médium, est une personne qui certes peut sentir les esprits, les voir et les entendre (cependant, retenez bien que c'est loin d'être la seule fonction de la médiumnité ! - mais je reste sur cet aspect précis pour cet article) mais le but de tout ça, ce qu'il peut faire vis-à-vis des entités, est la communication, communication dont le médium se servira pour aider l'esprit à passer à autre chose, justement. Il l'aidera à accepter son état, à lui expliquer que sa place n'est plus ici, qu'il doit penser à lui et avancer, évoluer.

Un passeur d'âmes, on vous dira que c'est un être qui est médium certes, mais qui peut aussi aider les défunts à passer dans l'au-delà. Il s'agit donc de dire que les médiums ne font que sentir les esprits, de les voir et les entendre, mais le passeur d'âmes lui, peut aider à ce passage, en plus. Il aurait une énergie bien plus "lumineuse" et "forte", pour lui, faire passer les âmes "dans la lumière" serait plus facile que pour un simple médium.

Laissez-moi vous expliquer ma façon de procéder. Je vais le faire avec les termes que j'utilise au quotidien.
Lorsqu'un je croise la route d'un esprit, en tant que médium, je sens pas mal de choses. Énergie, son caractère, ses intentions, ses émotions. Lorsque "ça pue", comprendre par là que je n'aime pas ce que je sens, parce que je perçois clairement que les intentions ne sont pas claires (volonté de se moquer, de me mentir, de perturber la vie de ma maison), je refuse la communication et il faut que l'esprit parte. Si je dis non, c'est non.
Attention, certains esprits sont doués pour cacher ce genre de choses, il faut donc être très attentif, afin d'arriver à percevoir ces choses là à un moment ou à un autre, et le plus rapidement possible. Avec l'expérience, on fini par y arriver très vite.
Et vous avez les esprits qui ont besoin d'aide. Vous allez percevoir la peine, la douleur, la véracité de ce que vous sentez, et au fur et à mesure de la conversation vous allez vous rendre compte que le défunt n'arrive pas à passer à autre chose, à se détacher de notre plan, à laisser ses proches.
Mon rôle donc, en tant que médium, est de parler avec lui, de lui expliquer que sa place n'est plus ici, qu'il doit penser à lui, évoluer. Bien sûr, j'adapte mon langage en fonction de la personnalité que je croise, et les conversations sont souvent très longues. Imaginez moi assise en tailleur sur mon lit, le dos au mur, à papoter en apparence toute seule. Parfois je lis des médiums dire "non faut pas communiquer la nuit, la nuit faut dormir", et ils ont parfaitement raison il faut dormir, mais parfois, j'accepte. J'accepte parce que la détresse, ça n'a pas d'horaires. Voilà, c'est un bout de ma vie. Ce que je fais là, c'est ce que font tout simplement des millions d'autres médiums à travers le monde.

On vous expliquera qu'un passeur d'âmes arrive systématiquement à faire passer dans l'au-delà tous les esprits qu'il croise, et non le simple médium, que l'énergie du passeur d'âmes est donc, comme expliqué plus haut, plus forte, que pour le passeur d'âmes, cette tâche est plus facile.
Moralité, les esprits qui viennent me voir (moi et quantité d'autres médiums) ont un libre arbitre, par contre ceux que croisent les passeurs d'âmes en sont, visiblement, totalement dépourvus.
Énergie gigantesque ou pas, si un esprit ne veut pas être aidé, il a juste à s'en aller et à ne pas vous écouter. Il ne fera pas ce que vous voulez, ça n'existe pas ça. Tout être humain à un libre arbitre, une fois mort, il ne disparaît pas. Donc non, même avec une énergie radioactive, si un esprit ne veut pas passer à autre chose, il ne passera pas à autre chose. Dire ça, c'est nier l'existence du libre arbitre.
Si l'énergie dite plus lumineuse attire les esprits voulant passer à autre chose, lesdits esprits n'ont donc qu'à passer à autre chose, puisqu'ils le veulent, ils n'ont pas besoin d'aide pour le faire, il suffit qu'ils se détachent de notre plan, et là encore, ça n'est une question que de volonté et de libre arbitre, rien de plus.
On vous explique également, le plus normalement du monde, qu'un médium peut arriver à faire passer un esprit "dans la lumière" mais que ça n'en fait pas un passeur d'âmes pour autant. Je suis désolée, mais personnellement j'y vois une confirmation qu'on fait donc bien tous le même boulot, au final. Si on y arrive une fois, on peut y arriver les autres fois, je ne vois aucunes raisons répondant à la logique (mon prochain article aura d'ailleurs pour thème la logique), qui ferait que ça ne soit pas le cas, puisque visiblement, notre "énergie moindre" peut fonctionner.

Tout dépend de l'esprit et de sa volonté, au final, et non du médium (j'entends par là, lorsqu'il est un praticien habitué et compétent), même si nous faisons de notre mieux. Ça ne dépend pas de nous, parce qu'il ne s'agit pas de nous.
C'est exactement la même chose de notre vivant. Si vous expliquez quelque chose à quelqu'un mais que cette personne a décidé de ne pas vous écouter, vous pourrez parler autant que vous voulez, argumenter, prouver par A+B, la personne ne vous écoutera pas.

Un passeur d'âmes n'est rien d'autre qu'un médium. Rien de plus, rien de moins, et surtout, rien de plus. Car en toute sincérité, tout médium qui pratique réellement a eu ce travail à faire un jour, celui d'aider un esprit à avancer.
Si un médium n'a pas eu ce travail à faire un jour, c'est qu'il ne pratique peut être pas correctement, ou peut être parce que le niveau de sa médiumnité ne le lui permet pas encore (débutant, pas assez de connaissances, pas encore assez travaillée et développée, pas assez confiant, ne lui permettant donc pas d'arriver encore à bien sentir et communiquer). Et puisqu'il est question d'une médiumnité travaillée au final, et surtout du libre arbitre du défunt, pas la peine d'en faire des kilos pour se faire passer pour une tortue ninja désignée par Dieu, restez donc un simple médium et faites votre job, on vous en demande pas plus,  fin de l'histoire.

Il suffit d'être logique. Encore une fois, en tant que médium, parmi les aptitudes nombreuses de la médiumnité, vous avez celle qui fait que vous pouvez communiquer, voir, sentir, entendre les défunts. Pourquoi, au nom du ciel, vous pourriez faire ça, pour au final ne rien pouvoir en faire. Ça ne ressemble strictement à rien. Vous pouvez essayer, dans votre tête, de retourner ça dans tout les sens. C'est illogique au possible. Ça voudrait dire que nous pouvons parler avec les défunts, qu'on peut arriver à en aider un de temps en temps, mais que pour les faire "passer tous dans la lumière" de façon obligatoire, il faut forcément des power rangers pas pareil que les autres différents. Moi j'appelle ça tout compliquer pour rien du tout. On a déjà tous cette capacité. Pourquoi aller chercher midi à quatorze heures ?

Un peu d'humilité, par pitié.

Je ne crois pas à ces histoires de passeur d'âmes. Je crois qu'il y a surtout beaucoup de gens qui regardent un peu trop la télé et se prennent pour leurs héroïnes préférées, baignent un peu trop dans le new age. Et qui ont les chevilles bien enflées. Et qui répètent aussi, relativement bêtement, ce que les autres racontent, sans prendre la peine de chercher ou de réfléchir.

Je déteste, de plus, et encore une fois, cet élitisme. Cette connotation d'élu, ce "Tu es un simple médium pauvre mortel, moi je suis Passeur d'Âmes !". Vraiment, il faut prendre des vacances et se détendre un peu.

Je déteste ça, surtout quand au final, ce n'est qu'une histoire d'égo mal placé, parce qu'aucun fait, pas le moindre fait, ne peut étayer cette théorie, et qu'avec un peu de réflexion, elle est même littéralement démolie.

On le fait déjà avec la médiumnité et c'est suffisamment détestable. La médiumnité est présente à l'état latent chez tout le monde. Ensuite, plein de facteurs peuvent faire que vous ne la travaillerez jamais, ou au contraire, le ferez du jour au lendemain. Mais c'est là, c'est tout. Et les médiums aident les défunts jusqu'au bout, comme ils le peuvent, c'est encore tout. Et les esprit peuvent ne rien en avoir à faire de ce qu'on leurs racontent parce qu'ils souffrent trop à l'idée d'une potentielle séparation, qu'ils ont besoin de temps pour accepter, et que vous pourrez dire ce que vous voulez, sur le moment, rien ne les apaisera. Faut vraiment pas bosser pour ne pas se rendre compte de ça.

J'en ai assez. Je suis usée jusqu'à la corde, de lire ces gens qui vous parlent de don de mère en fille. Oui, la médiumnité, petite capacité rebelle au potentiel clairement sexiste, peut se dire "Non, je veux aller chez les filles, parce que toi tu as un pénis alors tu es laid". J'en ai assez d'entendre parler de don de naissance, de don sur 65 générations.

Une bonne fois pour toute, qu'on apprenne ! Qu'on lise, qu'on travaille, qu'on analyse ses capacités. Qu'on fasse ses expériences. Qu'on laisse tomber ses croyances, qu'on reparte de zéro, qu'on écoute et observe. Qu'on arrête de répéter ce qui est dit sur le net, sur ces sites new age où ne règnent rien d'autre qu'une outrancière absence d'intelligence et de travail.

Il n'y a pas d'élus. Il n'y a que des gens avec des capacités. Si des gens ne veulent pas travailler véritablement c'est leurs droits le plus stricte, mais qu'ils ne polluent pas la toile avec des âneries grosses comme le monde, ces dernières ne servant qu'à gonfler un égo déjà démesuré pour pas grand chose, entraînant les autres dans leurs chutes.
Faites donc du tricot, bon sang, et laissez l'ésotérisme à ceux que ça passionnent vraiment, qui se foutent de leurs égo et veulent juste apprendre, aider.

De l'humilité. Et un peu de dignité aussi. Ou le silence. Merci.