L'écriture automatique - Séance de Spiritisme Conseils - Blog ésotérique Samhain Sabbath

 
J'ai choisi d'écrire un nouvel article, afin de répondre en profondeur aux questions qui me sont régulièrement posées. De cette façon, je reverrais chaque personne à cet article, que je vais étoffer au fur et à mesure des questions pertinentes, et je dis bien pertinentes, auxquelles j'aurais à répondre. 

Pour la définition et la pratique de la séance, mon article se trouve dans cette même section, avec d'autres articles pouvant vous intéresser, comme la pratique d'une séance avec une planche Oui-Ja, mon avis sur ce qu'elle est et n'est pas, sa dangerosité potentielle.

 

  • Pratiquer le spiritisme, lorsqu'on est très jeune.

Beaucoup de très jeunes personnes, viennent me trouver pour me demander si oui ou non, ils peuvent faire une séance d'écriture automatique, ou avec une planche Oui-Ja. Ils ont, généralement et majoritairement, 12 ou 13 ans. 
Je dois dire que je suis souvent impressionnée par la maturité de ces jeunes personnes. Leurs questions sont souvent bien plus pertinentes et imprégnées de sagesse, que celle de personnes plus adultes. Ils sont prudents, davantage curieux de ce que sont les choses en profondeur, ne veulent pas mal faire, que ce soit en terme de respect des entités diverses, que concernant leur sécurité, et celle des autres. 

Cependant, bien que j'apprécie une telle conscience des choses et cette réelle volonté de bien faire qui est à encourager sur le long terme, je ne peux pas encourager la pratique du spiritisme, peu importe sa forme, à un si jeune âge.
Il n'est pas question ici pour moi de dire que parce qu'on est jeune on est stupide, je ne pense pas une telle chose, que j'estime humiliante et injuste, car comme dit, bon nombre de ces jeunes personnes sont souvent plus sages que leurs aînés. L'âge n'est en rien un facteur de sagesse absolue. 
Il s'agit ici, de connaissances, de confiance en soi et en les autres. A 12 ou 13 ans, on a pas forcément lu Allan Kardec, ce qui est pourtant impérativement à faire*. On a pas non plus forcément discuté avec des médiums compétents, afin de poser diverses questions, que ce soit sur les pratiques elles mêmes, sur les entités également. 
J'ai moi même démarré très jeune dans ces disciplines, et bien que j'ai eu de la chance, que ça a été une expérience merveilleuse, je ne le recommande pas pour autant, puisqu'en grandissant, bien des compréhensions se sont faites. Je vous recommande de lire donc l'article concernant ma toute première séance de spiritisme, vous comprendrez ce que je veux dire.

Je vous recommande vivement la patience. Rien ne presse, prenez le temps de lire, d'apprendre, de parler avec des personnes expérimentés. Prenez le temps d'accumuler les connaissances en terme de pratique nécessaires et même indispensables : Ce que sont les entités, ce qu'est votre médiumnité, ce qui est à faire réellement en terme de protection, de purification des lieux, et de vous même. Tout ça demande du temps et de la pratique. Plus vous le ferez avec soin en vous accordant du temps pour ça, plus vous serez à même de pratiquer une séance sans vous mettre en danger, ni vous, ni les autres. 

Donc, pouvez vous faire une séance de spiritisme alors que vous avez 12/13 ans ? Non.

 

  • Peut-on appeler une personne bien précise et comment être sûr que c'est elle qui répondra ?

Généralement, la réponse que j'apporte à cette question ne plaît pas. Pourtant, il n'y a pas de volonté de ma part de blesser, mais de dire ce qui est. En disant les choses pour apaiser, je ne rendrais pas service. 
Il faut bien comprendre que les esprits, une fois décédés, ne changent pas forcément. Certains évoluent, d'autres pas. Et l'évolution prend du temps. C'est exactement comme ici. De ce fait, vous avez donc des esprits aussi désagréables une fois mort qu'ils ne l'étaient lorsqu'ils étaient ici, à nos côtés. Vous avez donc ces gens certes sympathiques et généreux, mais aussi des crétins pour qui la méchanceté est un art de vivre. Se moquer les amusent, et ils ne se gênent pas pour le faire à vos dépends, surtout si ils vous voient souffrir d'un deuil, ce qui est, généralement, le but d'une séance de spiritisme. Nous faisons des séances pour contacter un proche disparu, car il est difficile de le laisser s'en aller.
Et nous les appelons donc, de façon précise.
Cependant, il faut savoir que lorsque vous vous préparez pour une séance, dans l'astral un panneau s'allume "Open Bar et frites à volonté chez Machin". Les esprits adorent les séances de spiritisme quelque soit la pratique utilisée, surtout les moins sympathiques car c'est une occasion pour eux de venir s'amuser, et potentiellement de vous faire peur afin de vous pomper, car plus vous avez peur, plus vous êtes une source d'énergie pour eux. Et en plus, ils trouvent ça drôle.

J'ai lu en divers endroits sur le net, qu'il fallait poser une question personnelle, une question dont seul le défunt connaît la réponse, afin de vérifier l'identité de l'esprit répondant à l'appel. Hors, cette pratique n'est absolument pas valable, malheureusement. Les esprits lisent dans vos pensées, ils ont accès à toutes sortes d'informations, de part leur état, la télépathie est d'ailleurs possible de notre vivant. Donc si vous lui demandez quelque chose que lui seul devrait savoir, l'esprit qui n'est pourtant pas celui appelé, pourra tout de même vous le dire puisque vous connaissez cette réponse. Cette pratique donc, ne prouve strictement rien. 

Malheureusement, en matière de spiritisme, et avec les entités au sens large, vous ne pouvez jamais être sûr véritablement. La seule chose que je considère comme fiable, et encore, je dois avouer que je le fais avec des pincettes tout de même, sont vos ressentis. Il faut être prudent même avec les ressentis, car vos émotions et sentiments peuvent vous jouer des tours. Tout est lié en vous, vos capacités et vos émotions. Votre envie, très compréhensible, de parler avec cet être cher disparu, peut vous faire avoir un sentiment que vous allez prendre pour un ressenti, qui n'en sera pas un. Ça ne fait pas de vous un médiocre en matière de médiumnité, c'est juste que vous êtes un humain avec sa sensibilité, et c'est normal. 
Généralement, c'est lors de la séance que les choses se précisent. Des erreurs qui apparaissent, qui sont très probablement des moqueries, l'esprit qui a un discours que vous ne reconnaissez pas.
Et cette gêne qui est au fond de vous, bien planquée, pourtant perceptible, mais que souvent, on ne veut pas écouter. C'est pourtant ça, qu'il faut écouter, ce truc qui vous dérange, mais je vous accorde que c'est très difficile.

Comme pour les très jeunes, ne cédez pas à l'envie ou à vos émotions, qui je le sais, sont douloureuses. Je vous recommande, à vous aussi, la patience et l'étude, ainsi que le contacts avec des médiums compétents, potentiellement, mais ne vous jetez pas dans une séance, avec le coeur endolorit, ça ne vous apportera rien de bon.

Pouvez vous appeler une personne bien précise ? Oui. Pouvez vous être sûr que c'est elle/lui qui vous répond ? Non.

* Si lire Allan Kardec est à mon sens incontournable, il faut tenir compte, cependant, d'un fait important. Allan Kardec était un homme extrèmement croyant, et ses croyances ont eu une grande influence sur son travail, sa compréhension des choses et par voie de conséquence, sur ses écrits. Lorsque vous le lisez, faites preuve de recul, essayez de rester détaché le plus possible de cette influence religieuse, et c'est d'ailleurs valable pour toutes vos lectures ésotériques. L'église est arrivée sur le tard et bien d'autres choses ont existés avant. Je vous conseille de creuser tout ça, c'est intéressant et il n'est pas ici question de chercher en quoi croire, mais simplement de vous épanouir en apprenant et découvrant des choses. 
MAIS : Du recul, de l'esprit critique. Toujours.

 

Comme dit plus haut, je vais étoffer avec le temps.

 

citrouille14