La clairaudience, est d'après mes observations, très répandue chez les médiums. Il est possible que je me trompe, car je n'ai pas non plus observé chaque médiums à la loupe, mais j'ai l'impression que c'est même le sens qui l'est le plus, de façon générale.
Pour être tout à fait sincère, j'écris en priorité les articles en rapport direct avec ma propre médiumnité. La clairaudience est extrêmement développée chez moi, c'est même le sens qui l'est le plus, suivi de l'odorat et de la clairvoyance, qui elles sont assez ex aequo.

Clairaudience : Entendre.

C'est entendre les entités diverses, et autres sons. Esprits, Déités, Égrégores, peu importe ce qu'elles sont et qui elles sont, vous pouvez entendre tout le monde.

Le son, c'est pour moi aussi une sorte de carte d'identité. Le fait d'entendre peut vous indiquer bon nombre de chose, à condition bien entendu d'être attentif, ça nécessite une concentration, de l'intérêt, au même titre que chacun de vos sens, chacune de vos capacités, d'ailleurs.
Les sens sont liés les uns aux autres, les capacités le sont également. Tout est lié. Les sons peuvent donc vous évoquer certaines choses, faire naitre chez vous des ressentis, vous percevez les énergies aussi par ce biais qu'est le son.
Beaucoup de choses peuvent émettre des sons, et la clairaudience permet de les percevoir. Je vous avouerais que je me suis essentiellement intéressée au fait de converser, surtout. J'entends pourtant d'autres sons auxquels je prête bien évidemment attention, des sons de mouvements, d'activité diverses, des musiques. Souvent de la musique classique d'ailleurs, ou séparément, des notes de guitare, ou encore de piano. Mais j'adore surtout me concentrer sur les voix et c'est ce qui m'intéresse le plus. Entendre, converser. Il y a l'échange, l'apprentissage permanent, apprentissage qui existe aussi avec les autres sons bien entendu, mais avec les voix, ça se fait par le biais d'un contact, c'est une interaction,  et c'est ce que j'aime.

Il est important je pense, que je vous explique comment s'est développé ma propre clairaudience, parce qu'elle a engendré un cheminement, une réflexion, que là encore, j'ai dû faire seule. Mon Veilleur m'a fait faire tout un travail, mais les entités ne mâchent pas le travail pour vous, je n'ai donc pas été épargnée, c'était d'ailleurs nécessaire à ma compréhension de ce qu'est la clairaudience, et surtout, pour que je parvienne à la contrôler, ce qui est impératif.

Je ne donnerai cependant, volontairement pas de détails fait sur le travail avec lui, et ne répondrai à aucune questions à ce / son sujet.

J'ai commencé, il y a quelques années, par entendre ce que je qualifierai de bruits parasites. Je les nomme ainsi, parce que je ne les reconnaissaient tout simplement pas. Des mots brouillons, des phrases que je n'entendais pas en entier. Le tout étant assez étouffé, le plus souvent. J'ai évidemment accordé de l'intérêt à ça, parce qu'au delà du côté perturbant, c'était aussi assez fascinant. C'était nouveau et j'étais heureuse de vivre ça, cette découverte. J'ai entendu mon Veilleur par la suite, mais assez mal. Et bien entendu, je manquais terriblement de confiance en moi. Je n'étais jamais sûre si j'entendais vraiment, ou si je me faisais des idées. Ça a été très difficile pour moi de me faire confiance à ce sujet. Et si aujourd'hui je sais exactement qui j'entends et que je ne doute plus de ce que j'entends, il m'a fallu du temps pour parvenir à ce stade de confiance en ma clairaudience. Ne vous étonnez donc pas de rencontrer des difficultés sur ce chemin. Ne baissez pas les bras.

J'ai été emballée, fascinée. Jusqu'à ce qu'elle arrive en entier, cette clairaudience. Ça a été, en toute sincérité, la pire torture que j'aie vécu à cause de mes capacités. Du jour au lendemain, brusquement, ma tête est devenu un hall de gare. C'est comme si une porte s'était ouverte, que quelqu'un avait ouvert une vanne, et que tout le monde pouvait entrer et s'installer en se fichant totalement de ma présence. Ça a été d'une violence inouïe pour moi. Je pleurais, je me tenais la tête entre mes mains. Je voulais qu'on se taise et qu'on me laisse tranquille. Je pense que ma clairaudience se développant, il a été très drôle pour quelques entités sympathiques de venir rire à mes dépends.
J'ai dû donc, malgré les mots sympathiques et la peur affreuse que ça me causait, faire les exercices que mon Veilleur me donnait, suivre ses instructions, afin d'apprendre à ouvrir et fermer mon esprit à volonté. Les faire dans ce vacarme a été très difficile. J'ai continué de pleurer. Mais en quelques jours, 3 il me semble, j'y suis arrivée. J'étais épuisée. Mais j'avais le silence.

Aujourd'hui, ça m'est tellement facile, qu'il me parait presque fou que ça ait pu être si dur au départ. Si je ne veux pas entendre, je n'entends pas.

La terreur.

Je n'ai pas eu peur des esprits que j'entendais, peu importe ce que j'ai entendu. J'avais peur d'être folle. Imaginez-vous : Du jour au lendemain, votre tête est un hall de gare, et si vous aviez un peu entendu auparavant, vous aviez si peu confiance en vous que déjà, vous doutiez. Je suis passée par ce stade non pas de peur, mais de terreur. J'ai cru être folle et ça a vraiment été horrible pour moi. Il faut être prudent, car c'est une pente incroyablement glissante. Si vous ne parvenez pas à vous raisonner, vous pouvez véritablement perdre pieds, et c'est là que ça peut devenir dangereux pour vous, sur le plan psychiatrique. Les choses sont très délicates lorsqu'il s'agit de l'esprit, j'insiste donc, faites très attention.

L'acceptation.

Ce qui m'a aidée, c'est de savoir que j'étais en parfaite santé. Et, curieusement, le fait d'entendre, tout simplement, aussi curieux que ça puisse paraître, m'a convaincue que j'allais bien. Lorsque vous entendez des choses que vous ignorez, auxquelles vous ne vous attendez pas, vous comprenez que ça ne peut pas venir de vous, vous êtes forcés de l'admettre.
Il faut ajouter à ça la conscience de l'existence des capacités psychiques. Si je n'avais pas cru en ça, je me serais dirigée tout droit chez un psychiatre qui m'aurait probablement gavée de médicaments diverses, voire m'aurait internée. Et nous serions nombreux à l'être.

Il n'est pas facile de se dire qu'entendre des voix est potentiellement normal.  Selon moi, la différence n'est pas faite chez bon nombre de personnes, entre le médical et les capacités psychiques. Pour beaucoup, vous entendez des voix, vous avez donc un problème d'ordre psychiatrique.
Comme je le dis très souvent lors de mes consultations, mon discours ne vous surprendra donc pas, nous vivons dans une société où les humains refusent de toute évidence leur propre état. Il est courant et admis de penser, de façon systématique, qu'entendre des voix est signe de maladie mentale. Il y a pourtant une différence gigantesque entre ce qu'il se passe avec le fait d'entendre par le biais de la capacité psychique, et le fait d'entendre à cause d'une maladie.
Nous vivons dans une société où les capacités psychiques sont souvent vues comme une vaste fumisterie, par des gens qui ignorent totalement ce qu'ils sont, et sont même incapables de chercher à comprendre et d'accepter ce qu'ils sont. Il est plus facile pour eux de se cacher derrière une science aveugle et de mauvaise foi*. Ils sont eux même la preuve qu'ils cherchent tant, mais ils ne l'admettront jamais. C'est trop effrayant.

Je vous conseillerai cependant toujours de faire attention à vous sur le plan médical. Prenez-soin de vous. Consultez de temps en temps pour voir si vous allez bien, même si vous n'avez pas de soucis apparents. Parce que force est de constater que si les capacités existent, les ennuis psychiatriques aussi, et ça ne doit pas être négligé. Le fait de savoir, par le biais de la médecine**, que vous allez bien, vous aidera à mieux gérer vos capacités, parce que vous pourrez, comme moi, vous accrocher au fait que vous allez réellement bien.


*Une science aveugle et de mauvaise foi : 

Je tiens à m'expliquer sur ce point. Il est évident que j'aime, et ai toujours aimé les sciences. Je me tourne même davantage vers elles ces derniers temps. J'aime la rationalité et la logique, comprendre le fonctionnement des choses. Cependant, les capacités psychiques ne sont pas pour moi à écarter de ce rationnel auquel tout le monde s'accroche en les mettant pourtant de côté. Selon moi, ce qui n'est pas mesurable n'est pas à écarter de la réalité. C'est justement en écartant les capacités psychiques de la réalité que l'on devient, selon moi, parfaitement irrationnel. Nous sommes un tout, et nous ne pouvons ni le nier, ni le renier, parce que ça finit par provoquer un déséquilibre, même visible et potentiellement douloureux physiquement.
Pour moi, on doit tenir compte de tout, tout simplement. De ce qui est mesurable, de ce qui ne l'est pas, des sciences, de soi, de ce qu'on sent et perçoit et dont on à les preuves de façon véritable. Ne pas le faire ne mènera jamais nulle part. L'ouverture d'esprit, la plus grande possible est à mon sens le seul moyen d'arriver à quelque chose de valable. Je reproche donc à certains scientifiques d'être trop cartésiens, au même titre que je reproche, d'ailleurs, à des gens baignant dans l'ésotérisme de ne pas tenir compte des sciences et de voir des signes et des angelots partout. Les deux se complètent parfaitement et doivent être mis en parallèle pour parvenir à une bonne compréhension des choses.

** Par le biais de la médecine :

Je ne vais pas me faire d'amis, mais tant pis. Je vous encourage depuis toujours, et je continuerai, à consulter de vrais médecins.
Non, quand on a des migraines on ne va pas d'abord voir la miss qui utilise des pierres, on va d'abord voir un médecin qui prescrira des examens. Si il n'y a rien, à ce moment là, pourquoi pas éventuellement, se trouver vers d'autres méthodes douces.
Un médium, un voyant, n'est pas apte à soigner, ni à poser de diagnostics sur votre état potentiel, pas plus qu'un lithothérapeute, ou je ne sais qui d'autres. C'est de la pratique illégale de la médecine et c'est puni par la loi. Seuls des médecins peuvent vous dire si vous allez bien ou non, personne d'autre. Vous ne devez jamais accorder votre confiance aux gens qui prétendront le contraire. Ils ne sont ni professionnels, ni bienveillants. Ils sont juste dangereux.


Voilà pour ce qui est de la clairaudience. N'hésitez pas si vous avez des questions à me les poser en commentaires. 

citrouille14