Beaucoup de choses sont confondues et mélangées en ésotérisme. La médiumnité, ainsi, se voit attribuer beaucoup de choses, on y met même la voyance, alors que bien que liées, elles sont pourtant deux capacités distinctes qu'il est important de séparer, aussi bien en pratique que lors de nos discours, si nous voulons que les gens comprennent quoi est quoi.
Les travaux afin de progresser diffèrent. Ces capacités n'ont pas du tout le même rôle. 
Elles forment un tout.
Vos deux bras et vos deux jambes sont liés par le tronc, pourtant, vos deux bras ne sont pas vos deux jambes et inversement, ils n'ont pas le même rôle et ne peuvent donc pas être confondus ou mélangés lorsque vous en parlez. Il est même, je dirais, très important de faire le distinguo pour qu'on vous comprenne quand vous dites quelque chose à leurs sujets.
La médiumnité et la voyance, c'est pareil. Chacune son rôle, son utilisation et ses travaux, ce qui n'empêche pas les liens.

Médium signifie "milieu intermédiaire". Nous sommes donc des personnes sensibles, capables de communiquer avec les esprits et les autres entités, puisque nous sommes un intermédiaire entre les entités et les hommes. Il y a plusieurs sortes de médiums, dans le sens où chacun va surtout communiquer à sa façon. Certains vont écrire, d'autre dessiner ou même peindre. Toutes ces pratiques sont des pratiques spirites, avec des supports de communication, comme le sont aussi la planche Ouija, l'écriture automatique, la table tournante etc. Le médium va utiliser ses 5 sens subtils : l'Ouïe (clairaudience), la vue (clairvoyance), l'odorat, le toucher et le goût pour parvenir à identifier les énergies.
On parle fréquemment, aussi de l'écriture intuitive. Elle n'est pas à confondre avec l'écriture automatique. Bien qu'il s'agisse de communiquer, l'esprit ne prend, ne se sert, ni de votre avant bras, ni de votre main. En écriture intuitive, on écrit ce qui nous vient à l'esprit par le biais de la télépathie, de la clairaudience. C'est une pratique qui serait donc préférable pour beaucoup de gens, plutôt que de s'essayer à l'écriture automatique, qui nécessite une semi possession. 

Je vous conseille de lire les articles que j'ai mis en lien (même tous ceux de la catégorie "Spiritus" dans le menu en haut), et de ne pas procéder aux diverses pratiques spirites sans apprendre à les connaître et comprendre en quoi elles consistent. Par "pratiques / techniques spirites", comprendre par là de tenter de communiquer avec des entités par le biais de divers procédés qui vous impliquent fatalement à différents degrés. Il est important de les connaître, les comprendre, parce que c'est ça qui va faire que vous allez assurer votre sécurité.

Nous ne sommes pas véritablement égaux face à la médiumnité, comme je peux l'expliquer dans chacun de ces articles. Certains seront plus clairvoyants, d'autres de meilleurs clairaudients, chacun ses aptitudes. Le fait de ne pas être doué avec un sens médiumnique, ne fait pas de vous un mauvais médium. Vous pouvez travailler pour augmenter vos capacités, ou vous concentrer sur ce que vous avez, c'est un choix.
Le fait de ne pas être égaux devant la médiumnité s'applique à son ensemble, à la capacité générale même.

Il faut bien comprendre que nous sommes absolument tous médiums, sans exception. Dire que nous ne le sommes pas tous, c'est ne pas avoir bien compris ce qu'elle est. Je ne crois absolument pas qu'elle soit un don rare alloué à quelques uns, ni même qu'elle puisse être optionnelle, pour moi tout ça n'a rien de logique. La capacité étant latente chez tous, elle n'a rien d'optionnelle ou d'un don rare. Elle est simplement plus ou moins éveillée chez certains, pour diverses raisons.
Beaucoup s'octroient ce "don de naissance" ou "de mère en fille". De naissance, évidemment puisque la médiumnité fait partie de la livraison intégrale, un peu comme en font partie les bras et les jambes.
De mère en fille, certainement pas, puisque la médiumnité n'est pas une entité pensante, elle ne choisit pas où elle atterrit en tenant compte de caractéristiques aussi réductrices que le genre. Si, dans un contexte familial seules les femmes ont leur médiumnité éveillée, il faut, à mon sens, davantage chercher dans le contexte. Il est possible qu'en répétant depuis des générations que seules les filles sont médiums, que les hommes aient fini par se fermer à toutes possibilités de l'évolution de leur médiumnité. De façon plus générale, si il est vrai que les femmes sont plus sensibles que les hommes, je ne reste pas d'accord avec ce terme de "mère en fille", c'est ne pas tenir compte de ce qu'est la médiumnité, selon moi, et ne pas en donner une définition correcte. Mais je comprendrais que vous pensiez que je chipote. 

Il existe aussi, et à mon grand regret, une façon assez égotique de parler de la médiumnité. Si lorsqu'on parle de "médium de naissance", ou "de mère en fille", ou encore de "don de médium" il est fréquent que ça ne soit qu'un manque évident de connaissances sans prétention aucune,  il s'agit aussi, souvent d'égo démesuré. 
Bon nombres de médiums se croient souvent supérieurs à la masse, pensant avoir un don particulier. Le manque d'informations engendre ici une prétention qui n'a pourtant pas lieu d'être. 
Beaucoup également, se croient meilleurs que tous, minimisant donc les capacités des autres, ce qui ne fait que démontrer au final qu'il y a un réel problème. Lorsqu'il se sert de ses capacités véritablement, un médium doit être capable de sentir ce qu'il se passe en face. Il est facile de reconnaître lorsqu'un médium n'a fait au final que se cultiver pour en parler. Il y a d'incommensurables failles. L'expérience étant manquante, ça fini par se voir. Et ils sont nombreux. Aussi incroyable que ce soit, certains s'offrent même le culot de (mal) écrire des livres sur le sujet. 

L'humilité est importante en ésotérisme. L'égo ne fera que vous faire faire et dire des bêtises. Restez cool. Comme dirait l'autre criminel endurci, venez comme vous êtes. 

L'éveil de votre médiumnité va dépendre de plusieurs facteurs. Votre environnement social, votre culture, votre éducation, vos croyances et la façon dont vous allez vivre tout ça. Il est évident que si vous êtes persuadés de n'avoir aucune capacités et que rien ne se développera jamais chez vous, vous aurez plus de peine que les autres pour obtenir des résultats qui risquent d'ailleurs d'être maigres, voire vous anéantissez potentiellement vous même toutes vos chances de réussite. 
Si une personne est élevée par des accroc à la science dans sa façon la plus stupide de la voir, c'est à dire sans jamais rien écouter d'autre, il y a fort à parier que ces gens là ne vivront pas l'éveil de leurs médiumnité, à moins de faire un travail de réflexion qui mène à l'acceptation de d'autre possibilités que ce que la science peut parfois véhiculer avec mauvaise foi. 

De façon générale, attention au conditionnement et à l'auto conditionnement. Nous vivons, comme je le dis toujours, dans une société où il est établi et ouvertement véhiculé, de façon assez générale, que la médiumnité, c'est un truc de hippie dans le meilleur des cas, de fous et d'abrutis dans le pire. Baignant dans cette société qui vous enseigne ça, ça peut faire barrage à l'éveil de vos capacités. Vous voudrez ne pas passer pour un fou auprès de vos familles et amis. Et si je le comprends tout à fait, parce qu'il est vrai que c'est dur à vivre, je reste cependant sur l'idée que l'erreur n'est pas commise par ceux voulant développer leurs capacités. 
Il faut bien comprendre que nier être médium, repousser ses capacités peu importe la raison, ça reste se nier soi-même, et même se renier. Les gens qui vous disent que vous êtes fous se renient eux-mêmes, pour diverses raisons. Si ils se renient eux-mêmes, vous conservez le choix de ne pas en faire autant. Mais je ne vous dirais, en revanche, jamais que c'est facile, parce que je vous mentirais, et ce n'est pas pour ça que vous êtes là, n'est-ce pas.
C'est à vous de faire ce choix. De décider d'apprendre à vous connaître dans votre entièreté, d'apprendre à maîtriser qui et ce que vous êtes... Ou y renoncer juste parce que d'autres ne s'acceptent pas. Tout est toujours une question de choix, même si on ne veut pas le voir.

Cependant, je trouve très réducteur de ne mentionner que ça lorsqu'on parle de médiumnité. C'est pour moi, ne pas vraiment pousser les choses. Lorsqu'on lit les diverses définitions sur le web, les médiums eux mêmes ne parlent, le plus souvent, que d'esprits, de communications avec eux ou autre formes d'entités. Hors, la médiumnité n'a jamais été que ça.

Ce qui s'applique aux morts s'applique aux vivants. Le fonctionnement est exactement le même. Un médium va donc, naturellement, identifier ou/et reconnaître des esprits. Il va être capable, toujours à différents niveaux, de sentir ce qu'est l'esprit. Ses qualités, ses défauts, sa personnalité, ses intentions, ses sentiments et émotions. Il sait donc, en clair, à qui il fait face. 
Mais lorsque vous faites ça lorsque vous croisez le voisin pour la première fois, qui lui est bien vivant, c'est aussi de la médiumnité. Il n'est en réalité, pas question de dire "il est mort, hop c'est la médiumnité" puis "il est vivant, hop c'est autre chose". La médiumnité est en réalité vaste, contient beaucoup de choses, et est liée à tout.

La médiumnité, dans son principe, consiste à l'identification, la reconnaissance, dans un but évolutif quelque soit la suite donnée. Ça ne peut donc pas s'appliquer qu'aux plans subtils, ça n'aurait, à mes yeux en tout cas, absolument aucun sens. Identifier ou reconnaître ce qu'est une personne dans son entièreté, qu'elle soit morte ou vivante reste la même chose. 
De même, lorsque vous savez que quelqu'un vous ment, c'est de la médiumnité, vous ne faites que sentir ce qui est et des intentions, et là encore, que la personne soit désincarnée ou pas ne change rien au fait que vous le savez. 

Je terminerais cet article en vous parlant de l'importance de vous écouter. Lorsqu'on débute avec sa médiumnité, ce n'est pas facile. On a peur de confondre, de se tromper. C'est notre lot à tous. Il ne faut pas non plus oublier que tous est lié, votre médiumnité est donc fatalement liée à vos émotions. Ainsi, pendant une période difficile sur le plan émotionnel, il pourra parfois vous être difficile d'écouter vos capacités. C'est une chose à travailler. Il faut parvenir à mettre des murs entre vos émotions et vos capacités : C'est dur et long. Parce qu'il faut parvenir à un contrôle de ses capacités et de ses émotions, ça passe par les comprendre en profondeur. 
Il faut vous écouter. Écouter ce qui est en profondeur, et même quand ça ne vous plaît pas. Surtout quand ça ne vous plaît pas. 

Il faudra aussi vous battre contre les autres. Lorsque vous ne sentirez pas quelqu'un et n'en voudrez pas dans votre vie, vous vous heurterez à ceux qui ne s'écoutent pas et vous trouveront méchant. Ils seront parfois même à plusieurs sur votre dos. Ce sera alors à vous de décider : Vous serez le méchant, ou vous accepterez d'accueillir ces gens dans votre existence, qui immanquablement vous feront du mal à divers degrés, pour faire plaisir à ceux qui ne comprennent pas, et au final, ne font pas beaucoup cas de ce que vous éprouvez ni de vos choix ? 

Personnellement, je suis méchante. 

Tout est toujours un choix. Mais on a jamais dit que c'était facile.... C'est la médiumnité.

citrouille14