Il s'agit de la toute première fiche concernant un livre sur le blog, et il y en aura d'autres. Aujourd'hui, je vous parle de Mes Rapports avec le Diable, de Charles Lancelin. Et je vais avoir beaucoup à dire. 

Je fais cette fiche dans le cadre d'un service presse, puisque le livre m'a été envoyé gratuitement par les éditions Ether & Égrégore, dirigées par Gaëtan Sothmann.
Pour être honnête, Gaëtan est un très bon ami. Cependant, pour être sincère, nos longues heures au téléphone et autres échanges messengeresques quotidiens n'influencent en rien mon travail présent, le contenu de cette fiche. Lui même ne m'a jamais demandé d'être "gentille". Je ne serai donc pas gentille, mais juste impartiale et objective, sans complaisance.

Barre - Blog Ésotérique Samhain Sabbath copie

La Maison d'Édition Ether & Égrégore.... et Le Patron.

Pas bien grande, la maison. Maison que Gaëtan avec son bonnet à pompon nomme affectueusement sa "guitoune". Née le 1er octobre 2016, elle est donc récente, et pleine de promesses. Consacrée aux sciences occultes et à la spiritualité, elle est spécialisée dans la réédition des ouvrages anciens et rares, en édition limitée, à des tarifs éthiques.
Gaëtan, en toute sincérité, fournit un très gros travail pour chaque ouvrage qu'il publie. Les recherches sont toujours très profondes et poussées, lorsqu'il publie sur FB divers statuts sur le sujet, on peut se rendre compte qu'il va très loin et met du coeur à l'ouvrage.
Il est chiant, mais pas dans le sens négatif du terme, bien au contraire : Il est méticuleux, passionné, précis, perfectionniste de façon saine et équilibrée. Et ça se voit sur les livres, qui sont d'une qualité certaine, à absolument tous les niveaux. 
Même si il n'y a pas encore beaucoup de livres, les Éditions Ether & Égrégore reste ma maison d'édition préférée, et je prends un réel plaisir à la regarder grandir. Pour le travail impeccable, l'éthique en béton armé du patron qui ne travaille qu'avec passion et rien d'autre, ne négocie pas ce en quoi il croit. Qualités assez rares, de nos jours. 

L'envoi. 

J'adore la façon unique que Gaëtan a de gérer ses envois. Il y a toujours une dédicace, un petit mot de sa part, et vous pouvez choisir où il doit le placer lors de votre commande. Je choisis toujours dans le livre, pour que ça reste dans le temps, car sur l'enveloppe... Je vais finir par crouler en dessous, quand il en sera à des centaines d'ouvrages réédités. Je ne peux pas me permettre ça, avec mon appart pour Petit Hobbit Joufflu. L'envoi est très rapide, c'est vraiment appréciable.
Mais.
Si mettre une enveloppe à bulles pour les livres c'est bien et même fortement recommandé, l'une d'elle est arrivée une fois déchirée (mais le livre n'avait pas été touché).
Je le répète, à La Poste, la délicatesse n'a jamais été leur point fort, je me demande même parfois par quel prodige les colis peuvent être abîmés à ce point là. A croire qu'ils jouent au foot avec les paquets, voire pire, je préfère d'ailleurs ne pas trop y penser.
Donc, aussi injuste que ce soit, c'est à nous d'emballer en conséquence, afin que les clients n'aient pas à souffrir de la négligence dont sont clairement capables les services postaux. Ça permet que personne ne puisse reprocher quoi que ce soit à l'envoyeur, ça préserve sa réputation, démontre son clair sérieux.
Aller Gaëtan, tu rajoutes du papier bulles autour du livre en plus de l'enveloppe à bulles que tu utilises déjà, et tout sera vraiment parfait ! 

Barre - Blog Ésotérique Samhain Sabbath copie

~ Le Livre ~

Mes Rapports avec le Diable - Blog Ésotérique Samhain Sabbath 

- Format : 14 x 21,5 cm. 
- 344 pages.
- Illustrations en noir et blanc.
- Édition augmentée et annotée.
- Imprimé en France.
Édition limitée, numérotée et signée à 50 exemplaires.
- Prix : 20 euros.

Charles Lancelin, né en 1852 et mort en 1941, occultiste et parapsychologue, nous parle ici de cinq tentatives qu'il a menées pour rencontrer le Diable, prouver qu'il n'existe pas. Accusé de pactiser avec ce dernier, Charles Lancelin a aussi donné ce but à son ouvrage : Prouver qu'il n'avait jamais pactiser avec Lui. 

Et avec le livre, un joli marque page, créé par Gaëtan. Ils sont très jolis, tous différents, souples mais solides, je les aime beaucoup.

Mes Rapports avec le Diable 2 - Blog Ésotérique Samhain Sabbath

 

Barre - Blog Ésotérique Samhain Sabbath copie

Table des matières :

- Préface de l’éditeur. 
- Lire, comprendre et utiliser cet ouvrage.
- Biographie de l’auteur. 
- Avant-propos : Mes Rapports avec le Diable par Ch. Lancelin.
- Notes de l’avant-propos.

Mes Rapports avec le Diable :

- Introduction - Notes de l’introduction.
- Première tentative, Notes de la première tentative.
- Deuxième tentative, Notes de la deuxième tentative. 
- Troisième tentative, Notes de la troisième tentative. 
- Quatrième tentative, Notes de la quatrième tentative. 
- Cinquième tentative, Séance du 14 février 1907, Séance du 21 février 1907, Notes de la cinquième tentative. 
- Conclusion, Notes de la conclusion. 
- Épilogue, Notes de l’épilogue.

Les Illustration et leurs commentaires.

Planche I - Le diable des initiés d’égypte.
- Planche II - Le diable dans la bible.
- Planche III - Le diable de la kabbale.
- Planche IV - Le diable selon les religions occidentales. 
- Planche V - Le diable des religions orientales.
- Planche VI - Le diable des fétichistes. 
- Planche VII - Le diable des satanisants.
- Planche VIII - Le diable des lucifériens. 
- Planche IX - Le diable selon l’occultisme. 
- Planche X - Le diable du tarot classique. 
- Planche XI - Le diable du tarot moderne. 
- Planche XII - Le diable des grimoires. 
- Planche XIII - Le diable de la sorcellerie. 
- Planche XIV - Le diable du sabbat. 
- Planche XV - Le diable selon les exorciseurs. 
- Planche XVI - Le diable des miroirs saturniens. 
- Planche XVII - Le diable dans la féérie. 
- Planche XVIII - Le diable de la légende. 
- Planche XIX - Le diable du roman.
- Planche XX - Le diable des cauchemars. 
- Planche XXI - Le diable pantaculaire. 
- Planche XXII - Le diable des croyances contemporaines.

Annexes :

- Manès et le Manichéisme, Notes de Manès et le Manichéisme.
- Les égrégores par Eliphas Levi, Notes des Egrégores par Eliphas Levi.
- Du phénomène en occultisme par Ernest Bosc.
- Les Médiums incarnatifs par Phal Nose, Notes des médiums incarnatifs par Phal-Nose.

Bibliographies :

- Références bibliographiques des annexes. 
- Bibliographie inédite de l’auteur. 
- Liste des ouvrages cités et perspectives d’approfondissement. 
- Liste des commentaires d’illustrations.

 Table des Matières et Table des Illustations.

 

Barre - Blog Ésotérique Samhain Sabbath copie

~ Mon avis ~

La Préface.

Pour la première fois depuis longtemps, au point que je ne me souviens pas de la dernière, j'ai aimé lire une préface. Je dois être honnête, les préfaces, la plupart du temps, me fatiguent. Elles sont pompeuses et manquent souvent de naturel, se perdent dans les éloges à n'en plus finir. J'ai toujours du mal avec l'éloge Guimauve. Plusieurs pages comme ça... C'est long. Très long. Trop long. En toute sincérité, depuis quelques temps, je ne les lis même plus.
Si j'ai lu celle-ci, qui à sa vue m'a fait grimacer, c'est parce que dans le cadre d'un service presse, je me dois de faire un vrai travail, la préface doit donc être lue, tout simplement. Je n'étais donc pas forcément enchantée, mais je me suis fait violence. 
En lisant celle-ci, j'avoue avoir eu une agréable surprise. Elle m'a plu, cette préface, pour une fois. Je reconnaissais Gaëtan, dedans. Sa personnalité de gentil vieux ronchon passionné, l'affection qu'il a mis dans son travail qui n'a pas été une mince affaire ressort pleinement, sa volonté de bien le faire, que le lecteur se sente à l'aise et en apprenne le plus possible sur cet ouvrage indisponible depuis un moment, et sur son auteur, que beaucoup connaissent et dont il a soigné la biographie. Pas de démesure, de surenchère. Juste une préface nature et utile. J'ai apprécié. 

Le fonctionnement du livre.

J'ai vraiment aimé par la suite, qu'il explique comment lire le livre, son fonctionnement. Parce qu'il y a un fonctionnement quelque peu déroutant, mais pourtant idéal, compte tenu de ce qui est écrit. Cependant, vraiment, sans cette explication préalable, je pense que la lecture serait, au début, relativement problématique, vous pourriez être un peu perdu. Donc surtout, ne négligez pas ce passage du livre.
Lorsque vous lisez un livre, vous avez parfois ces petits numéros qui renvoient à une note en bas de page. Sur les bas de pages ici, vous ne trouverez rien. Les notes sont répertoriées toutes ensembles, à la fin de chaque tentatives. J'ai donc, en lisant les notes, repris les passages attentivement à chaque fois. Moi et ma mémoire de poisson rouge, voyez. Mais j'ai aimé ce petit travail car justement, il permet de retourner dans la lecture, de se souvenir et au final, ça m'a fait du bien. Il vous faut de toute façon, de façon très objective, les reprendre ces passages. Si par exemple, une semaine sépare votre lecture des notes et celle de la tentative, même avec une bonne volonté, à moins que votre mémoire soit équivalente à celle d'un éléphant, il vous sera difficile de vous souvenir de tout. Ça permet donc une petite reprise, une actualisation dans votre esprit, un petit rappel.
Un fonctionnement que je ne m'attendais pas à trouver, mais que j'ai vraiment trouvé très sympa, pour une seconde raison : Les annotations en elles même sont passionnantes. Il y a des détails, des explications, des définitions apportées, des théories, parfois des passages de livres. Elles ne tiendraient donc jamais en bas de pages, de toute évidence. Mais elles sont à elles seules, très enrichissantes. 

Les 22 planches.

Les planches que contiennent le livre sont aussi superbes. Elles sont quelques unes des représentations du Diable à diverses époques et contextes : Dans le tarot, dans la Kabbale, chez les Luciferiens, chez les Fétichistes, chez les Occultistes, dans les Grimoires, dans la Sorcellerie, dans les Légendes, dans les Cauchemars, etc (je vous laisse en découvrir un peu, tout de même !). C'est vraiment très intéressant, j'ai pris beaucoup de plaisir à observer davantage certaines représentations (celle du tarot je la connais bien), et lire le texte qui les accompagne.

Les Annexes : 

Je doute qu'Eliphas Levi soit à présenter, Ernest Bosc également. Ces annexes sont très intéressantes et enrichissantes à lire. On vous parle d'égrégores et diverses choses liées au sujet bien entendu, puisqu'elles sont là pour apporter des éléments complémentaires pour ceux qui souhaitent approfondir différents points. J'ai trouvé que c'était un ajout formidable pour le livre.

Les 5 tentatives.

Je dois dire qu'elles m'ont laissées perplexe, pour plusieurs raisons, toutes aussi charmantes les unes que les autres. C'est parfois farfelu, simplet, parfois presque grotesque, et même très drôle ! Mais en revanche, toujours enrichissantes. Charles Lancelin prend le temps d'analyser chaque tentatives, les personnes rencontrées, leurs attitudes et croyances tout comme leurs pratiques afin d'en chercher les failles ou ce en quoi il adhère, fait appel en permanence à son esprit critique tout comme à ses connaissances ésotériques et psychologiques. Il explique chacun de ses raisonnements, explique même les rituels utilisés, les protections utilisées, vous parle des symboles et des matières. C'est très très étayé. 
Donc, même si les situations sont parfois cocasses et les individus croisés parfois dignes des plus grands clowns de cirques, les analyses de Charles Lancelin vous ramènent à une réalité plus sérieuse, plus grave, plus posée et réfléchie. Je n'ai parfois pas été d'accord avec lui, avec certains points de vues et croyances, mais j'ai tout de même grandement aimé les lire, parce qu'il y avait une réelle volonté d'expliquer, d'apprendre. 
Je n'ai pas trouvées les tentatives idiotes, parce que la démarche et la volonté de Charles Lancelin étaient vraiment profondes, pleine de sincérité. Mais je pense qu'elles sont tout simplement à remettre dans leur contexte, avec les connaissances de l'époque, il fallait aussi faire avec les divers charlatans qui, j'en suis sûre, ont beaucoup d'héritiers au 21ème, de toute évidence. 

Le but de Charles Lancelin était de rencontrer le Diable. Le Diable tel qu'il est perçu dans le catholiscisme et ailleurs, cet être chassé (ou pas), cette incarnation du mal absolu. L'entité purement diabolique telle qu'on la voit et la raconte, peu importe ses origines, finalement.
Cependant, un point me titille un petit peu dans sa façon d'aborder la chose, c'est qu'il voulait le rencontrer, voulait potentiellement prouver son existence ou plutôt l'inverse... En étant dès le départ persuadé que le Diable n'existait pas et que les tentatives seraient vaines. C'est un problème qui visiblement à l'époque était pourtant connu, qui l'est davantage aujourd'hui, mais pour moi, bien que volontaire et de bonne foi, il y a un clair problème dès le départ. Quand nous ne sommes pas prêts à voir, que nous sommes même persuadés que rien ne se produira, il y a fort à parier qu'il ne se passera rien, ou que rien ne sera vu, même si il s'agit pourtant de quelque chose d'aussi visible qu'une vache dans un couloir. Autre potentialité, on vous montrera ce que vous vous attendez à voir, puisque vous êtes incapable de ne pas prêter d'intention, ou d'ouvrir vraiment votre esprit à autre chose que ce en quoi vous croyez. Ça reste donc un travail difficile dans le temps, puisque dépasser ses contradictions est un chemin à faire en parallèle.
Même si il avait, de mon point de vue, cet esprit au final peu ouvert sur la question, il a au moins le mérite d'avoir voulu pousser malgré ses opinions, et c'est une bonne démarche dans les faits, même si ça reste, encore une fois, un travail très difficile. C'est en ça que je trouve la démarche très respectable, c'est un travail mené sur le plan ésotérique pour répondre à des interrogations, mais aussi un travail sur lui-même quelque part, se pousser dans une direction et se dire "je n'y crois pas, mais si j'ai tort, je veux le savoir" et faire en sorte de savoir. C'est humble et intelligent dans les faits, comme attitude.
C'est courageux aussi, parce que le Diable, tel qu'on le raconte... Peut être une petite pointe d'inconscience le Monsieur, tout de même, puisque Diable ou non, la potentialité de se trouver face à des entités bien plus fortes que ce qu'il s'attendait à affronter n'était pas à négliger. D'ailleurs, réflexion faite, je ne parlerais pas de courage, mais plutôt de témérité, surtout lorsque je lis l'attitude qu'il avait ainsi que ses propos, parfois, son état d'esprit. Vraiment, j'y vois une inconscience tout de même. Ça n'est pas à reproduire.  

Est-ce qu'il a réussi à dépasser ses contradictions, et à obtenir le résultat tant souhaité finalement, ou à au moins rencontrer, faire face à des entités vraiment néfastes au cours des diverses tentatives ? 
Je ne vais pas vous raconter. Je vais vous laisser découvrir par vous même son travail, ses 5 aventures qui l'ont poussés dans ses réfléxions, sa pratique, mais également pour répondre à ses accusateurs. 

Qu'on soit d'accord ou non avec sa témérité, avec ses diverses visions des choses ou conclusions et pratiques, il reste un auteur fantastique à lire. Il a une intelligence certaine, une humilité appréciable, un parlé élégant et je dirais même une plume poétique, parfois pleine d'humour.

 

Barre - Blog Ésotérique Samhain Sabbath copie

Quelques courts passages pour vous donner une idée de ce que vous pouvez trouver dans le livre :

Page 113.

"La nuit était d’une pureté idéale ; l’ombre descendait, calme, imposante, majestueuse, et de plus en plus épaisse, des sommets avoisinants. L’espace était par instants strié par le vol ou le ululement de quelque oiseau nocturne ; les mille bruits de la nature assoupie s’entremêlaient avec la mélopée continue de l’océan, et l'heure s’annonçait admirable. Il me semblait, par moments, que je commettais un sacrilège en évoquant l’abîme dans la splendeur de cette nuit."

Page 161.

"Au milieu de ce terrain se trouvait une sorte de masure à demi ruinée où nous entrâmes successivement. Pas de meuble. Un abandon presque complet : l’endroit parais­sait inhabité — au moins dans la seule pièce que j’aie vue.

Une solide porte de chêne fut ouverte sur un escalier, et nous descendîmes, éclairés par une lanterne fumeuse : dé­cidément, le diable habite, à Paris, de singuliers logis ! ".

Page 193.

"-          Je n’ai pas de force physique.
-          Enfin, quand je t’appellerai chez moi, viendras-tu ?
-         Oui, avec les mots d’évocation.
-          C’est bien. Tu me les communiqueras en particulier. J’attends. »

À l’heure actuelle, j’attends toujours. Deux formules d’évocation me sont parvenues depuis lors. La première m’a été envoyée d’Égypte, pour appeler Eblis, le diable des Arabes ; elle se compose de sept mots arabes et doit être prononcée sept mille fois de suite.

D’après mes calculs, il y a là une opération de quinze heures consécutives au bout desquelles le cerveau doit être mûr pour toutes les folies, ce qui explique les résultats que mon correspondant me garantit avoir été donnés par elle — je n’ai malheureusement pas quinze heures à perdre, et j’ai la faiblesse, n’ayant qu’un cerveau, de ne pas vouloir le dé­traquer."

 

Barre - Blog Ésotérique Samhain Sabbath copie

Le premier passage est pour moi d'une beauté incroyable et ça n'est pas le seul du livre. Les deux autres m'ont fait beaucoup rire, en particulier le dernier ! J'ai adoré cet esprit critique dont il était capable, cette capacité à retranscrire avec poésie et humour. 

 

Barre - Blog Ésotérique Samhain Sabbath copie

~ Conclusion ~

Je recommande chaleureusement ce livre. Il ne s'agit pas de mon amitié certaine pour Gaëtan, mais du livre en lui même, du travail qui est fourni.
Le livre est complet, très travaillé à tous les niveaux, bien pensé. J'aime les couvertures simples qu'offre cette maison d'édition, car force est de constater que parmi les livres ésotériques, on a quand même souvent des couvertures que je ne comprends pas, si certaines peuvent être jolies, la plupart n'ont absolument rien d'original. Bien évidemment, c'est subjectif, ce que je dis là, donc ne me criez pas dessus.
J'ai pris un grand plaisir à lire ce livre, il a été une très agréable surprise. 

Barre - Blog Ésotérique Samhain Sabbath copie

~ Liens ~ 

Lien pour Acheter le Livre

citrouille14