Un sujet que finalement, je fais passer avant tous les autres. Je devais écrire d'autres articles avant celui-ci, mais je fais aussi selon mes envies et inspirations du moment. 

Les entités, vaste sujet. Il n'est pas question pour moi de vous dire qui est quoi, de décrire des personnalités. Le travail fait avec les entités ne regarde que le praticien qui travaille avec, et les entités elles-mêmes. En tout cas selon moi. Ce dont je veux parler ici, c'est de la notion qu'ont beaucoup de gens des entités, avec laquelle je suis très souvent en désaccord. J'expose ici juste ma vision des choses et les réflexions que ça provoque chez moi.

Il existe plusieurs sortes d'entités finalement. Les défunts en sont, les égrégores en sont, et les "êtres" purement énergétiques en sont. Par "purement énergétique" j'entends une entité qui n'a pas été incarnée, ni créée avec une aide humaine. Il y a différentes évolutions pour elles aussi. Il existe donc clairement des entités peu évoluées, d'autres moyennement, d'autres très évoluées. Je souhaite ici me concentrer sur les entités purement énergétiques. Pour vous donner une idée de ce dont je parle, je parle de celles qu'on reconnaît comme étant de potentielles détités, comme Lilith par exemple. Quelques soient leurs origines finalement, nous les voyons clairement comme des entités élevées et puissantes. 
Vous me direz que Lilith peut être une égrégore, et je ne vous dirait pas que vous avez tort. C'est une possibilité que je n'écarte effectivement pas. Mais, selon mes croyances et je dis bien mes croyances, elle n'en est pas une. Selon moi, aucun humain ne peut d'ailleurs le déterminer, déterminer véritablement les origines d'entités telles que Lilith. Je ne crois pas en les divers travaux effectués en ce sens, qui ne sont que des travaux humains, au cours dequels les entités ne montrent que ce qu'elles veulent. Comprenez-moi bien : Je ne remets pas en cause le sérieux et la bonne foi des praticiens, pas le moins du monde, mais leurs résultats qui ne dépendent pas d'eux, tout simplement. Ils ne détiennent aucune confirmations valables à mes yeux.

Ma réflexion, qui est tout à fait personnelle, a commencé à la suite de l'arrivée de mon Veilleur dans ma vie. Les grandes questions : Pourquoi moi ? Pourquoi il s'intéresse à moi ? Que dois-je donner en échange ? Quel est son intérêt ? 
J'ai obtenu des réponses à ces questions, puisque je les lui ai posé, pour réfléchir seule ensuite en fonction de ses réponses. Ses réponses, très claires, et si simples que j'en ai été très étonnée, m'ont conduite à vraiment réfléchir sur la notion que nous humains, avions des entités. Et je dois dire que cette vision est justement profondément... Humaine. Tant, qu'elle fausse bien des choses, à mon sens. 

Il faut bien comprendre que je suis concernée par mes propres propos, lorsque je remets en cause certaines visions, pensées, théories. Je suis humaine et l'erreur fait partie intégrante de ma condition, je m'y suis faite et ne cherche pas à refuser ça. Je fais très certainement aussi encore des erreurs dans ma conception des choses, mais y travailler fait également partie intégrante de mon chemin en tant que praticienne.

Lorsque je vois parfois des gens parler de leurs visions des entités, je suis frappée par les qualités et défauts qu'ils leurs attribuent.
Souvent, elles sont vues comme étant là par intérêt au sens relativement égocentré du terme, ayant un caractère véhiculé dans tous les livres les plus folkloriques, ou au contraire ce qui est dit par untel va être forcément faux, juste parce qu'un trait de caractère est justement véhiculé depuis la nuit des temps.
Et je me dis que finalement, si toutes les visions des entités diffèrent, c'est qu'il y a un réel problème. Une entité ne se montrera à vous telle qu'elle est, que si vous êtes réellement prêt à la voir telle qu'elle est. Si toutes les visions diffèrent, c'est de toute évidence parce que les entités ne sont pas accueillies comme elles devraient l'être. Elles ne sont, à mon sens, pas là pour vous mâcher le travail. Ainsi, si vous êtes convaincus qu'une entité bien précise est par exemple égocentrique, elle se montrera égocentrique. Si vous vous êtes convaincu qu'elle est un égrégore, elle ne vous contredira jamais. Ce n'est pas à elle de vous dire les choses, c'est à vous d'être capable de l'aborder avec un regard neutre et de la laisser être ce qu'elle est face à vous, en laissant vos convictions la concernant au rang de possibilités non confirmées, ce que beaucoup ne font absolument pas. C'est un respect que de l'acceuillir en ayant à l'esprit que finalement, vous l'acceptez comme elle est, sans lui attribuer d'intentions. 
La petite humaine que je suis se met à leurs places : Des intentions, on m'en attribue sans cesse. Et c'est d'un pénible incroyable. Je ne fais, à force, plus d'efforts. Je suis ceci ou cela ? Parfait. Quand la personne décidera de réfléchir et de m'accorder le droit d'être une vraie personne à part entière et surtout pas ce qu'elle voudrait que je sois, nous aurons une vraie conversation et une vraie relation. En attendant, je laisse courir, puisque ces gens ne sont pas prêts à m'entendre. Je comprends donc cette position, que j'ai pu noter chez les entités, en tout cas, chez celles avec qui je travaille. 
Finalement, concernant les caractères des entités, je ne me fie qu'à moi et mon travail personnel. Tout comme avec les humains. Je me fie à ce que je vois, sens, entends de ces gens, pas à ceux qui disent les connaître. J'écoute, certes, prend en considération, envisage des possibilités. Mais j'essaie de rester sur le fait que pour connaître quelqu'un, c'est à moi de faire sa connaissance, pas aux autres de me dire ce qu'il ou elle est. 

Selon moi finalement, il est incroyablement fréquent que les entités purement énergétiques soient tout simplement humanisées. Ainsi, vous lirez que les entités sont là par intérêt, forcément. Et c'est vrai. Mais, je pense que l'intérêt dont je parle et l'intérêt dont d'autres parlent est différent, humanisé justement. Leur idée de l'intérêt est en réalité un concept pourtant purement et typiquement humain. 

Pourquoi une entité ne pourrait-elle pas être désintéressée au sens où on l'entend ? Pourquoi une entité ne pourrait-elle pas être là dans un but d'enseignement, avec pour seule satisfaction, et donc l'intérêt auquel je pense, que celui de voir les humains évoluer ? C'est un intérêt certes, mais il s'agit d'un intérêt un peu plus noble que ceux qu'on leurs accordent habituellement. Cet intérêt serait, selon moi, de tout simplement contribuer à un fonctionnement : l'évolution. L'intérêt serait aussi d'avoir des liens avec les humains, d'avoir des relations enrichissantes. Nous leurs sommes inférieures, mais les sentiments partagés de façon sincère, une relation épanouissante basée sur l'évolution, l'apprentissage, c'est aussi un intérêt. 
Certains professeurs enseignent parce qu'ils aiment enseigner et sont heureux en regardant les enfants évoluer. Ils ont un salaire matériel certes, mais ils sont humains, donc ils en ont besoin. Une entité purement énergétique n'a pas besoin de ce genre de salaire. Pourquoi son salaire ne serait pas tout simplement l'avancée de ses protégés ? Avoir des relation épanouissantes avec des gens différents d'elle ? Une volonté d'être utile et de se sentir bien en le faisant ? Pourquoi humaniser ses besoins, au sens assez peu évolué du terme ? Parce qu'il s'agit bien là de les humaniser. Pourquoi ne pas la laisser les exprimer, sans bien entendu lui prêter d'intention ? C'est une entité très évoluée, il faut donc l'envisager avec des besoins dus à ce qu'elle est, et pas à ce que nous sommes.
A ça, on peut me répondre que nous ne sommes pas chez les Bisounours. Et je vous répondrais que cette phrase est typiquement... Humaine. Non mais vous inquiétez pas, on va y arriver. 

Parce que l'humain, finalement, ne sait pas toujours le faire, faire les choses sans un intérêt autre que matériel et égocentré, en tout cas, pas ceux qui véhiculent ces idées toutes faites et non réfléchies, mise à part évidemment ceux qui n'y ont pas encore vraiment pensé parce que ça ne les a pas encore traversé. Puisque ces gens sont incapables de faire les choses sans être intéressés au sens quelque peu égocentré ou/et matérialiste du terme, il est donc forcément difficile pour eux de concevoir que les entités puissent agir différemment. Il vont même s'en servir : "Les entités sont comme ça aussi, donc c'est normal que nous le soyons", ou "Nous, nous sommes comme ça, donc pourquoi pas les entités", ce qui revient au même, mais ce sont les formules rencontrées le plus souvent. Les formules ne sont pour autant pas fausses forcément et peuvent s'appliquer dans le domaine de la spiritualité, de l'étude des divers fonctionnement de l'universet des entités elles-mêmes, mais elles servent ici dans un contexte qui selon moi, n'est pas suffisament réfléchi.
Et qui ma foi, sont aussi utiles dans certains cas, particuliers mais immensément courants, lorsque nous n'avons pas envie de faire trop d'efforts, ce qui obligerait à se remettre en question et de tomber sur deux ou trois choses qui pourrait nous gêner.

La remise en question. Oh la vilaine chose qui pique.

Et il est vrai que je ne doute pas qu'une entité puisse être intéressée, par ce que j'ai mentionné plus haut. Un égrégore pourra être intéressé puisqu'il a effectivement besoin de nous, ce qui ne lui enlève cependant pas sa potentielle sincérité, ni la volonté d'un autre intérêt, basé davantage sur une évolution enrichissante. Mais une entité purement énergétique.... En tant que petit humain, qu'avons nous à lui apporter de si indispensable ? Elle qui n'a pas besoin de nous pour exister ? 

Pourquoi est-elle là alors ? Peut être parce que vous le méritez finalement, non ? Ce serait si incroyable que ça ? En quoi ce serait si hallucinant ? Pourquoi ne pourrait-elle pas vous estimer digne d'elle ? Pourquoi estimer que l'humain est forcément indigne des entités ? Pourquoi ne pourrait-elle pas se dire "Lui /elle je l'aime bien, je vais l'aider à avancer, nous aurons une vraie relation, ce sera enrichissant" ? Ce n'est pas à nous d'estimer ça. Ce n'est pas à nous d'en juger. Nos concepts purement humains n'ont pas à être greffés sur une entité purement énergétique et très évoluée, au point d'enseigner. Nos potentiels intérêts, ne sont pas forcément leurs intérêts. Il pensent tous seuls, eux.
Le problème dans cette vision des choses en contient finalement deux : La vision que nous avons des entités, et aussi la vision que nous avons de nous même. 

Vous savez, comme je le dis toujours, j'aime l'humain mais je n'aime pas les gens. Ça peut paraître curieux, et c'est je vous l'accorde un peu trop général car j'aime tout de même des gens, mais ça a du sens. La race humaine est à mon sens digne d'être aimée. Elle a ce potentiel noble et beau. L'humain est une belle créature finalement, si on la considère avec du recul. Le problème, ce sont certains humains, donc des gens.
Et si les entités pensaient ça ? Si elles avaient fait ce distinguo, entre les gens qui sont au plus bas sur l'échelle de l'évolution et qui dans un lointain avenir seront dignes d'intérêt et vous, là maintenant ? Si elles viennent vers vous... C'est qu'il serait, pardonnez-moi la brusquerie et la grossièreté, peut être temps de vous voir un peu moins comme une merde. Non ? 

animpense

Ma conception des choses est donc la suivante :

Je pense qu'il faut cesser d'humaniser les entités, de les voir avec nos yeux, en fonction de potentiels écrits de je ne sais qui, qui affirmera je ne sais quoi, parce que c'est pour ça que finalement, tout le monde se bat pour dire qu'un tel est ceci ou cela. Parce que non seulement les gens ont des convictions et je dirais que là n'est pas vraiment le problème, le problème est d'agresser les autres et de les dimuner avec.
Nous pouvons lire et écouter les autres à des fins de se cultiver, mais seul notre parcours, avec un regard neutre, répondra à nos questions. Si on cessait cette humanisation sous toutes ces formes, il n'y aurait plus de soucis de théories sur les diverses personnalités. Ce concept est purement humain, on le fait même subir à nos semblables, c'est pour ça qu'une personne aura à se battre pour expliquer qu'elle n'est pas ce qu'on dit d'elle. Concept humain, mais surtout particulièrement stupide et aberrant. Laisser les humains ou les entités venir telles qu'ils sont est pourtant d'une facilité déconcertante, dans les faits. Nous n'y arrivons pas facilement à cause de cet environnement social qui nous façonne, à grands coups de pseudos connaissances et certitudes, les imposant parfois par la violence.
Combien de fois, j'ai pu voir dans notre communauté ésotérique, que je n'aime toujours pas (et je crois que ça n'arrivera jamais), des peudos penseurs expliquer aux gens qu'ils sont des abrutis parce que "Lilith d'abord, c'est pas ça et moi je sais et c'est tout". Sauf qu'il n'appartient à personne de dire qui elle est, à part à elle même. Je prends Lilith comme exemple parce que je l'aime démesurément, depuis très longtemps, ceux qui me connaissent le savent, en plus du fait que ça peut se voir, largement. Je ne ferais pas mention de ce que je perçois d'elle. Je vous laisse à votre parcours avec elle, en vous le souhaitant heureux et épanouissant, très sincèrement. Je n'ai rien à vous dire, rien à vous imposer. Car pour moi, la découverte que ce soit de Lilith ou d'un ou une autre est un moment unique et je ne vous le gâcherai pas, je vous laisse le vivre dans son entièreté.
Il ne devrait pas y avoir de combat, autour des personnalités des entités. C'est tout simplement insultant, aussi bien pour l'entité qui passe par tous les mots qui ne lui conviennent potentiellement pas, pour le travail de l'entité en cours également qui peut agir d'une façon particulière dans un but d'enseignement, que pour la personne qui fait son chemin et qui comme nous, doit apprendre à son rythme. Il n'appartient pas à ces pseudos penseurs de juger du rythme d'avancée des autres avec les entités, ni même de l'attitude de ces dernières, qui est, encore une fois, celle qu'elle est pour une bonne raison. Une entité agit comme elle pense devoir le faire en fonction de chaque être qu'elle côtoie, les leçons et enseignements qu'elle donne et comment elle s'y prend ne nous regarde tout simplement pas. Un humain n'a pas à remettre ça en question. Petit rappel :

Les entités - Blog ésotérique Samhain Sabbath

A mon sens, les relations que nous avons avec les entités doivent rester dans le cadre du personnel. Beaucoup trop se posent en grands penseurs et affirment des tas de choses au nom de leurs convictions, de leurs parcours, qui est ce qu'il est pour bien des raisons. Il nous appartient d'apprendre à les connaître, et si ma foi il peut être intéressant de lire divers ouvrages les concernant, ils ne sont à mon sens certainement pas à prendre forcément comme des véritables explications concernant les entités. Dans le contexte actuel, où l'humanisation des entités est si présente, où tout le monde est persuadé d'avoir raison et où la remise en question s'effectue quand on a le temps, dire que nous pouvons considérer ces ouvrages comme des descriptions véritables d'entités ne tient tout simplement pas la route.
Il faut garder à l'esprit que la personne parlant d'une entité ne le fait qu'avec sa vision de cette dernière, vision qui sera ce qu'elle est en fonction de son parcours et de son évolution, de sa potentielle humanisation de ladite entité, du recul qu'il ou elle aura, et ne vous parlera donc que de l'attitude que l'entité estimera juste d'avoir face à tout ça. Ça n'en fait absolument pas une vérité. C'est à considérer, mais seulement, à considérer. L'affirmation est de trop. 

Chacun son chemin, encore une fois.... Avec elles. Et un peu d'humilité, ça ne fait jamais de mal. 

citrouille14