L'introspection est une chose dont on entend beaucoup parler en ésotérisme, en spiritualité et en développement personnel. Cependant, j'ai pu constater, dans le cadre de mon travail, que ce n'est pas forcément quelque chose de compris. Elle est parfois confondue avec d'autre choses, telles que la méditation. Ça n'est pas totalement faux puisque la méditation peut aider dans ce domaine, en revanche il y a bel et bien une erreur quant à la définition, dans ce cas. Nous allons donc voir ce qu'est l'introspection ensemble, à quoi elle sert et en quoi elle est importante. 

Barre - Blog ésotérique Samhain Sabbath
L'introspection, qu'est-ce que c'est ? 

La définition, ma foi, n'est pas bien complexe. Il s'agit tout simplement de travailler sur soi. La remise en question, prendre conscience, autant que faire se peut de son être, afin de voir ce qui est à améliorer en nous. C'est un travail qui, s'il est fait correctement, vous poussera à améliorer ce qui ne va pas, mais aussi a prendre conscience de ce qui va. C'est un travail important, non seulement pour évoluer, avancer sur le chemin de l'ésotérisme et de la spiritualité, mais aussi pour l'estime de soi. 

Ce qu'il est important de comprendre, c'est qu'il s'agit d'une étape fondamentale concernant notre évolution en ésotérisme et en spiritualité.

Yves Tissot, un ami avec lequel je travaille, coatch personnel et praticien en hypnose de profession, a écrit un article très intéressant sur le blog ésotérique Anima Libera, concernant l'introspection et la rétrospection, que je vous encourage vivement à lire. 

Barre - Blog ésotérique Samhain Sabbath
Quel est le but de l'introspection ? 

Comme dit juste au dessus, il s'agit d'avancer, d'évoluer. Si ici, je parle d'ésotérisme et de spiritualité, l'introspection ne concerne pas que ces domaines. Il n'est donc absolument pas obligatoire d'être sur une voie ésotérique ou spirituelle pour entamer un travail de ce type. Ça ne concerne pas que nos disciplines.

J'apporte cette précision, car les personnes me donnant des définitions erronées de l'introspection, sont des personnes qui n'évoluent pas dans la sphère ésotérique ou spirituelle.
Mise à part dans nos disciplines, développement personnel compris, l'introspection n'est pas une chose très mentionnée, de façon générale. J'en conclus donc, peut être à tort me direz-vous (je peux le concevoir), qu'il me faut préciser que ce travail nous concerne finalement tous, et ne concerne pas que nous autres, en tant que praticiens ésotérique, que nous soyons professionnels ou de simples amateurs passionnés.

Le but plein et entier de l'introspection est tout simplement de finir par se sentir bien en soi et avec soi. La clarté de l'esprit, le bon fonctionnement de nos pensées. 
Chacun de nous a des pensées, avis, opinions et autres croyances, qu'elles soient religieuses ou non. Ces pensées sont tantôt les notres, tantôt celles de d'autres, de façon tout à fait inconsciente. Partant de ce simple fait, l'introspection devient une nécessité pour avoir conscience de soi, de ce qui nous appartient, et se sentir bien. 

Le but de l'introspection : Se trouver. Se réaliser. 

Barre - Blog ésotérique Samhain Sabbath
C'est très chouette Angellyca. Mais comment on fait ?

Ma foi, dans le principe, ça n'est pas compliqué, même si la difficulté existe bel et bien. Il faut faire un retour sur soi, parfois loin dans le temps.
Vous souvenir de ce que vous étiez, vous interroger sur ce que vous êtes présentement et pourquoi. Il vous faut comprendre les mécanismes qui vous animent et pourquoi il vous animent, afin de les stopper potentiellement, comme les schémas de répétition par exemple. 

J'ai d'ailleurs un livre très bien à vous conseiller sur les schémas de répétition. Il s'agit, dans le livre, de répétitions amoureuses, mais ça s'applique à toutes les sphères de votre vie. C'est un livre qui personnellement, m'a beaucoup aidée. Je vous en parle dans cet article : Se libérer de la tyrannie des répétitions amoureuses.

Ça passe par vraiment se poser des questions sur soi. Mais surtout, ça passe par y répondre très honnêtement, sans filtres et autres voiles potentiels. Le mensonge envers vous même, les auto-câlins sont à bannir. Il ne s'agit pas de vous torturer gratuitement, c'est même à proscrire, mais de vous regarder dans un vrai miroir, et non dans un miroir déformant. 

Il faut démarrer ce travail en ayant la bienveillance pour principe, envers vous même. Vous faire du mal à grand coup de "je suis une raclure" n'est absolument pas une bonne façon de procéder. Il faut constater un soucis et vous dire "Ok, je suis comme ça, je n'aime pas, je vais améliorer ça". Et vous entamez le travail pour améliorer ce qui vous déplaît. 

Il faut comprendre aussi une chose très importante, avant de commencer ce travail. Tout ce qui semble sombre aux yeux des autres n'en fait pas quelque chose de réellement néfaste. Sachez accepter votre part d'ombre. Comprenez ce qu'elle est, pourquoi elle est là et rétablissez l'équilibre. 

Un exemple : J'ai un caractère difficile. Je suis vue comme.... Une tête de con. Et ces gens n'ont pas tort. Mais j'ai appris à le gérer, ça n'est plus aussi "bordélique" que dans mes jeunes années (oui je suis vieille).
Aux yeux de beaucoup je suis détestable, mais en réalité, je ne suis juste très dure et même glaciale que lorsque c'est nécessaire. J'étais très colérique bêtement, et je n'ai pas cessé d'être colérique, j'ai appris à gérer ma colère et je la manifeste uniquement lorsque c'est nécessaire et mérité. Je pense que vous comprenez très bien ce que j'explique : Il est question, tout simplement, d'équilibre. 

Il ne faut pas forcément devenir un petit agneau, aller contre votre nature profonde, le principe même de l'introspection étant de la trouver et de l'accepter, puis de l'équilibrer. Vous avez le droit d'être la tête de con. Il faut juste équilibrer les choses. 

Barre - Blog ésotérique Samhain Sabbath
Quelques méthodes d'introspection :

La toute simple réflexion : Parfois, il n'est pas forcément nécessaire d'avoir une méthode, dans le sens utiliser autre chose que sa propre réflexion. Tout le monde ne ressent pas le besoin de méditer sur diverses questions, ni même de coucher par écrit ce qu'il ressentent ou les questions qu'ils se posent. Certaines personnes vont se contenter de faire ça dans leurs têtes. Ça n'est pas une mauvaise méthode, tant que le travail est mené à bien.

La méditation : Faire ses diverses introspection avec la méditation est bien évidemment possible. La méditation est en soi quelque chose de relativement simple mais qui, au démarrage, peut être un peu difficile selon les diverses natures. Si vous êtes nerveux, anxieux, je conseille de commencer par la relaxation puisque tenter des méditations en étant tendu n'est pas très indiqué, sous peine de ne pas parvenir à méditer et de n'obtenir, en plus de l'énervement, qu'une jolie frustration. 

Je vous donne le lien de mon article qui vous parle de la méditation et vous explique comment méditer : La méditation, comment faire ? 

L'écriture :  Je suis une adoratrice de l'écriture. Ma méthode favorite est donc celle-ci, bien que j'utilise chaque méthodes mentionnées ici (c'est justement pour ça que je me permets d'en parler). Coucher les mots, c'est creuser. Il faut fouiller en soi et justement, écrire vous permet ce cheminement. Vous commencez par écrire quelques mots parfois, et le reste suit. 
Vous pouvez écrire vos questions sur vous mêmes, tenter de trouver vos schémas de répétition, de comprendre pourquoi vous êtes telle ou telle chose. Vous pouvez coucher ce que vous voulez et ne voulez pas pour vous-même et faire le parallèle avec ce que vous êtes : Y a t-il un paradoxe, finalement ? 

Je vous donne le lien vers un article que j'ai écrit, qui contient ma méthode d'écriture pour une introspection. Il s'agit ici de se retrouver lorsque nous sommes perdus, mais c'est un peu la même chose : Il s'agit de se trouver, peu importe de quelle façon on aborde les choses : Comment nous retrouver lorsque nous sommes perdus

Barre - Blog ésotérique Samhain Sabbath
Et l'introspection, ça pique ?

Même si le but n'est en aucun cas de vous auto-flageller, l'introspection a un aspect douloureux, oui. Il s'agit d'aller au fond de soi, et donc de faire face à des aspects parfois très peu séduisants de notre personne. 
Il y a donc, dès le départ une nécessité d'acceptation de notre nature. Nous sommes humains, donc capables d'erreurs et ayant forcément des travers à corriger, des choses à améliorer.  Une fois cette compréhension et acceptation faite, vous serez moins enclin à vous dire que vous êtes le mal incarné face à la découverte d'un aspect peu reluisant de votre personne. L'introspection, ce n'est pas devenir parfait, nous le le pouvons même pas d'ailleurs. Et puis, c'est quoi la perfection ? Grand débat..... Il ne s'agit que de devenir une meilleure version de soi. Il ne s'agit en aucun cas, et surtout pas d'ailleurs, de devenir quelqu'un d'autre, ce qui est en totale contradiction avec la définition même de l'introspection, son but véritable et final.

Vous pouvez clairement vous éviter des douleurs inutiles, en acceptant que vous êtes juste un humain. Vous avez des travers ? Parfait, comme chacun de nous, et ce n'est pas la fin du monde. C'est normal que ce soit un peu de la déception et même de la douleur. Mais dites vous que vous pouvez améliorer tout ça. Dites vous que vous faites bien de faire ce travail, parce qu'en réalité, il faut du courage et de la force pour le faire.

Gardez donc une vérité en tête, celle que vous devez voir en premier lorsque vous vous regardez : Vous n'êtes pas un rebus décevant, vous êtes quelqu'un de fort et de courageux qui veut avancer de façon véritable. 

Et ça, c'est honorable. 

121869108