Automne - Blog ésotérique Samhain Sabbath

Ma saison favorite. Depuis tellement d'années, je dis que je suis une fille de l'automne. C'est toujours difficile pour moi de décrire à quel point j'aime cette saison. C'est toujours en cette période de l'année que je me sens complète. Ça n'arrive jamais en dehors.

Je suis très heureuse aussi en hiver, mais ça ne vaut pas l'automne. Le printemps et l'été ont leurs charmes, que je sais aujourd'hui apprécier, ce qui n'était pas le cas il y a encore quelques petites années.

L'automne, c'est un paradis terrestre. C'est un véritable bonheur pour chacun de mes sens. Je vois toutes ces couleurs, plus sublimes et intenses les unes que les autres. Je sens cette odeur particulière, profonde, fraîche et forte de la Terre. Je sens la pluie, qui elle aussi, fait ressortir l'odeur de la Terre. Il pleut à chaque saison je le sais, mais en automne, j'arrive encore, au nom de je ne sais quoi, à la trouver particulière. Il n'y a d'ailleurs qu'en automne, que je sors sous la pluie, et reste en dessous. Je suis trempée jusqu'au os, et je suis déjà tombée malade à cause de ça, mais j'adore sentir la pluie sur moi, il est incroyablement agréable pour moi de mettre la tête en arrière, de fermer les yeux et de sentir la pluie tomber sur mon visage et de la sentir couler, tout en respirant cette forte odeur de la Terre. Peut être aussi son contact avec les feuilles tombées au sol, venant d'un ciel gris, que je trouve différent là aussi, là encore peut être à cause du visuel de son mariage avec le paysage, avec ses couleurs chaudes, uniques et particulières. C'est peut être juste une question de perception.
Les couchers de soleil sont aussi différents pour moi. Je fais beaucoup de balades pendant l'automne, et je sors aussi le soir. Là encore, l'odeur du soir n'est pas la même que celle des autres saisons. Le soleil qui se couche sur ces couleurs, en étant accompagné de ces odeurs.... Je suis incapable de rentrer chez moi. Je reste là, à contempler, et je vis ça comme un moment unique, comme si je n'allais plus jamais le vivre. Et c'est vrai quelque part. Chaque jours, chaque soirs diffèrent, même sous le joug d'une seule et même saison. Je me sens petite. Petite et  chanceuse. Pouvoir le voir, c'est une chance pour moi, un privilège.
Les levers de soleil sont tout aussi magnifiques et aussi uniques. Différents des soirs. Lorsqu'il fait beau, c'est un instant plein de magie. Être emmitouflé dans un manteau, la buée sortant de la bouche, l'air frais qui souffle sur le visage, mais sentir tout de même la chaleur de ce soleil matinal, qui en met plein les yeux. La grisaille et la brume aussi, qui offre encore un matin différent. Et toujours cet incroyable mariage avec les couleurs et les odeurs.

Je le sais. On a la même chose à chaque saisons, dans le sens où chaque saisons à ses petits trucs, qu'on retrouvera quotidiennement, tout comme la pluie, le frais et la grisaille, la brume aussi. Mais l'automne... C'est... La plus belle robe de la nature à mes yeux.

C'est les soirées au chaud à la maison. Avec un plaid et un chocolat chaud, un livre ou un film et écouter la pluie, lorsqu'elle est là. Le simple silence, lorsqu'elle ne l'est pas. C'est en cette saison que je mange des Marshmallows, depuis peu. Peut être est-ce culturel en quelque sorte, je ne sais pas d'où ça vient de mettre des Marshmallows dans un chocolat chaud. J'ai fini par en avoir envie. J'adore ça, sans en abuser, parce que c'est tout de même sucré, c'est d'ailleurs pour ça que je le fais avec du cacao et pas du chocolat "traditionnel". Je m'en fais un ou deux dans toute la saison, pas plus. C'est mon petit truc d'automne. En dehors de l'automne, je ne sais pas, je ne le vivrais pas de la même façon. Je ne le fais d'ailleurs pas. Jamais.

C'est la célébration de Mabon. Un sabbat qui forcément, de part sa signification, est immensément cher à mon coeur. C'est d'ailleurs pour ça que lorsque j'ai eu envie, et décidé de célébrer les Sabbats il y a plusieurs années maintenant, j'ai commencé par celui de Mabon. C'était important pour moi, de commencer avec l'automne, c'était pour moi.... Une évidence. Si je devais célébrer quelque chose, c'était cette période avec tout ce que ça impliquait.
C'est l'arrivée de mon sabbat préféré et de ma fête de môme préférée. Samhain. Halloween. Je différencie les deux, dans le sens où dans ma tête, je célèbre Samhain dans son sens spirituel véritable, pour ce qu'il est, sons sens profond. Il est aussi une date anniversaire immensément particulière, personnelle et profonde, liée à la nature même de Samhain, ce qui ne fait que rendre ce Sabbat plus grand encore.
Et je fête Halloween. Je décore la maison avec des citrouilles, des toiles d'araignées, des sorcières et des têtes de morts. Il y en a d'ailleurs toute l'année de ça, chez moi. Mais j'en rajoute pas mal à Halloween.
Avant, je mettais sur les deux murs de chaque côtés de mon escalier, des bougies pour que les enfants sachent qu'ils pouvaient venir. J'achètais des bonbons, que je mettais dans un petits sachet en forme de citrouille, avec en petit cadeau, en plus dans ce même petit sachet, un ballon noir et un ballon orange. Et chaque sachet était placés dans une grosse citrouille en tissus, dans laquelle ils piochaient leurs sachets. Je n'en fais plus aujourd'hui, parce qu'on ne peut pas dire qu'Halloween rencontre un grand succès en France. Il n'y a eu qu'une vague... Qui a été une source de bonheur.
Je continue donc les traditions avec ma fille. J'achète des friandises pour nous deux, je fais un bon gâteau au chocolat et on regarde le film Hocus Pocus.

Hocus Pocus - Blog ésotérique Samhain Sabbath

Je rêve de passer un automne dans une toute petite maison, toute choute, en bois. Dans laquelle il y aurait un poêle pour se chauffer ou une petite cheminée, un petit canapé et un lit douillet avec plein de coussins et de plaids tout chauds. Des vitres assez grandes pour pouvoir regarder la forêt, y compris depuis l'endroit où je sommeille. Pas de télé, pas de téléphone. Pour communiquer, les bonnes vieilles lettres manuscrites qui se perdent tant au profit des mails vides d'émotions et d'empreinte, de caractère véritable, à mon grand désespoir. Je ne pourrais en revanche pas renoncer à ma musique. Mais je partirais surtout avec une cargaison de livres. Un jour peut être, j'arriverais à être assez égoïste, et ce, de façon légitime et non excessive, pour tout laisser et y aller. Quand ma fille sera vraiment assez grande pour s'occuper d'elle en totalité, que ma carrière me le permettra.

Je suis tellement contente qu'elle soit enfin là. Ma saison à moi. Je vais en profiter un maximum. Je suis vraiment amoureuse de la Terre. Elle fait vraiment partie de mes plus grands Amours. ♥

Si ça vous dit, j'ai un joli Tumblr consacré essentiellement à cette belle saison et à cette fête très amusante qu'est Halloween. Chocolat chaud, sorcières et citrouilles au rendez vous.

C'est ici--> Autumn and Pumpkins.

citrouille14